Bordj Badji Mokhtar- Promotion de l’investissement et de l’industrie :Une voie vers l’export

Pour Ahmed Hanchir, directeur de l’industrie de Bordj Badji Mokhtar, la wilaya recèle des atouts et potentiels requis la prédisposant à devenir une région industrielle, propice à l’investissement, tous créneaux d’activités confondus. «D’abord, c’est une wilaya frontalière qui fait office de porte de choix vers le Sahel et l’Afrique subsaharienne. Un marché à à notre portée. Aussi, dans cette wilaya, le problème du foncier industriel ne se pose pas et les opportunités d’investissement sont vastes et variées, à commencer par l’industrie», tient-il à dire.
Selon lui, la promotion de Bordj Badji Mokhtar de rang de wilaya déléguée à wilaya de plein exercice est un avantage dont le corollaire se fait déjà ressentir. «Au temps où Bordj Badji Mokhtar était wilaya déléguée, nous disposions d’une direction de promotion de l’investissement avec une autorité de délégation. Notre rôle consistait à recevoir les dossiers et les transmettre à notre direction au niveau d’Adrar qui était la wilaya mère», indique-t-il. Et d’ajouter : «Certes, nous avions également pour mission d’accompagner sur le terrain les investisseurs, mais depuis que Bordj Badji Mokhtar est devenue wilaya de plein exercice, la gestion de tout notre secteur se fait in situ. Un avantage qui impactera positivement le traitement des dossiers et l’accompagnement des porteurs de projets, particulièrement dans le cadre de la prochaine loi sur la promotion de l’investissement qui vient d’être adoptée par le Conseil des ministres.» La Direction de l’industrie, qui a hérité du siège de la direction déléguée de la promotion de l’investissement, a été installée en janvier 2022. «Dès la prise de nos fonctions, nous avons procédé au transfert de la gestion, des dossiers et du suivi des projets depuis la wilaya mère, Adrar en l’occurrence. L’opération connaît un taux d’avancement très appréciable. C’est une courte phase transitoire vers une gestion intégrale de ce secteur important à notre niveau», précise Ahmed Hanchir. Pour le moment, Bordj Badji Mokhtar dispose d’une zone d’activités, dont le choix de terrain remonte à 2019. «Une proposition a été formulée pour relancer la zone pour qu’elle soit aménagée. Il faut dire que dans cette wilaya naissante, le problème du foncier industriel ne se pose pas», affirme le même responsable.
Désormais, tous les dossiers d’investissement seront traités au niveau de la wilaya. Idem pour le suivi des projets d’investissement en phase de gestation et de ceux entrés en exploitation. Selon le bilan de la Direction de l’industrie, 14 projets d’investissement sont déjà exploités à travers la wilaya. Des projets dans plusieurs créneaux d’activités. Parmi ceux-ci, on peut citer des stations-services, un motel, un village de loisirs et de jeux pour enfants, un atelier aluminium, un relais routier, ainsi qu’une unité de fabrication de blocs à béton. «Pour ce qui est des projets d’investissement en phase de réalisation, ils s’élèvent à 54. Les promoteurs ont opté pour différents créneaux, dont on peut citer des unités de transformation et de conditionnement des produits alimentaires, des usines de production de matériaux de construction, des hôtels et camps de loisirs, des ateliers ainsi que d’autres structures en relation avec différents secteurs et services», série le directeur de l’industrie. Outre ces projets, on recense dans cette wilaya 48 autres projets en attente d’achèvement des procédures administratives, particulièrement l’obtention du permis de construire, au niveau du guichet unique de la Direction de l’urbanisme, d’architecture et de la construction, pour entamer la réalisation de leurs infrastructures et équipements. «Par ailleurs, cinq projets d’investissement ont été annulés pour diverses raisons inhérentes notamment aux procédures», souligne-t-il. «Comme je l’ai déjà dit et grâce à son nouveau rang de wilaya de plein exercice, Bordj Badji Mokhtar deviendra un pôle industriel incontournable, eu égard à sa position géographique. Notre direction met tout en œuvre pour accompagner cette dynamique aux retombées positives, que ce soit pour notre wilaya ou pour le pays», conclut-il. Le directeur de l’industrie lance, d’ailleurs, un appel aux opérateurs pour contribuer à encourager l’investissement et la dynamique économique locale.
 A. L.