Bounedjah : « Dieu merci, je me sens beaucoup mieux »

L’attaquant international algérien Baghdad  Bounedjah a tenu à rassurer mercredi sur son état de santé, au lendemain du choc aérien avec le portier égyptien Mohamed El-Shenawy, lors du match face à l’Egypte (1-1).

« Dieu merci, je me sens beaucoup mieux. En football, tout peut nous arriver. Dieu merci, je vais bien, je rassure les supporters de l’équipe  nationale sur mon état de santé », a indiqué le sociétaire d’Al-Sadd (Qatar), dans un entretien accordé à la chaîne YouTube de la Fédération  algérienne (FAF).
Victime d’une commotion cérébrale suite à un choc avec le portier égyptien, l’attaquant algérien a dû laisser ses coéquipiers à la mi-temps.
« J’ai passé hier soir les différents examens médicaux et le scanner, tout est normal, il n’y a aucune anomalie. C’était un choc violent avec le  gardien égyptien, qu’il n’avait pas l’intention de me faire mal. Je me sens désormais prêt à 90% pour tenir ma place samedi face au Maroc en quarts de  finale ».
Avant d’enchaîner : « Maintenant, je suis en contact permanent avec le médecin de la sélection. Je vais me reposer ce mercredi, en reprendre  l’entraînement jeudi ».
Le natif d’Oran est revenu sur le match face à l’Egypte, à l’issue duquel l’Algérie a cédé la première place du groupe, au terme du classement du « Fair-play » (nombre des cartons jaunes et rouges). « Le match a été difficile et intense. Nous avons réalisé une excellente première période face à une solide équipe égyptienne, nous aurions pu tuer le match, mais ça n’a pas été le cas. Sur le plan personnel, j’ai joué une belle première mi-temps, en empêchant notamment, en compagnie de Youcef Belaïli, les défenseurs égyptiens à remonter le ballon. Après la pause, nous avons reculé d’un cran. Si j’étais sur le terrain, le match aurait probablement pris une autre tournure », a-t-il conclu.