Brahim Ghali : « Le Plan de règlement ONU-OUA de 199, seul accord valable entre le Polisario et le Maroc »

Le président de la République sahraouie et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim  Ghali a affirmé, vendredi au camp des réfugiés sahraouis à Boudjedour, que le 10e Congrès de l’Union de la jeunesse de Saguia El Hamra et Rio de Oro (UJSARIO) constituait un évènement décisif dans l’histoire du peuple  sahraoui.

 S’exprimant à l’occasion de la tenue du 10e Congrès de l’UJSARIO sous le thème: « Jeunesse sahraouie, force mobilisée et consciente pour gagner la bataille ultime », M. Ghali a déclaré que la célébration du 49e anniversaire du déclenchement de la lutte armée du peuple sahraoui et la tenue de ce  congrès portent des sens et des significations de grande importance, ajoutant que « la révolution du 20 mai est toujours liée à la jeunesse ».
Le président sahraoui a indiqué que la jeunesse sahraouie demeure au centre des plans, des politiques et des programmes de la direction sahraouie, et ce, dans le contexte de l’orientation stratégique adoptée par le Front Polisario, combinant entre la libération et la construction et axant d’abord sur l’homme en tant que principal élément dans la bataille  décisive.
« L’UJSARIO occupe une place prépondérante en tant que principal pivot de l’organisation politique du front, source d’énergies et de compétences et école pour les cadres militants fidèles au serment de leurs chouhada et à leurs principes et attachés à leurs objectifs », a-t-il soutenu.
Le président sahraoui a souligné que le Front Polisario et le gouvernement sahraoui accordent un intérêt particulier aux jeunes sahraouis en termes de développement de leurs compétences culturelles et intellectuelles ainsi que leur implication dans les différentes formes de la bataille menée par le peuple sahraoui pour l’indépendance et l’édification.
Le SG du Front Polisario a rappelé que le déclenchement de la lutte armée au Sahara occidental le 20 mai 1973 avait été le couronnement d’un long processus de résistance nationale sahraouie. Il a tenu à rendre hommage aux détenus civils sahraouis dans les geôles marocaines et à leur tête les « héros » de Gdim Izik et de l’Intifada pour  l’indépendance des territoires sahraouis. M. Ghali a réaffirmé que le seul accord valable entre les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, demeure bel et bien le Plan de règlement ONU-OUA (Union africaine) de 1991 pourvoyant de permettre au  peuple sahraoui de jouir de son droit à l’autodétermination et l’indépendance.
Reconnaissance et gratitude à l’Algérie
Le Président sahraoui a exprimé sa reconnaissance et gratitude à l’Algérie, peuple et Etat, pour leurs positions constantes aux côtés de la justice, de la légalité et les chartes et résolutions de l’ONU et l’UA. Il a appelé l’Etat français à revoir avec sincérité sa position envers le conflit du Sahara occidental conformément à la légalité internationale,  exhortant également l’Union européenne à respecter le droit international humanitaire dans le Sahara occidental.
Le chef de l’Etat sahraoui a distingué à l’ouverture de ce Congrès la famille du chahid Othamane Aali Ibrahim.  Les travaux du Congrès se poursuivront trois jours durant et devront être sanctionnés par l’adoption des statuts de l’UJSARIO, et l’élection des  membres du Bureau exécutif de l’organisation ainsi que son secrétaire général.
Prennent part à ce Congrès près de 500 délégués des différentes organisations juvéniles et plus de 150 invités étrangers.