Brahim Merad à Tizi-Ouzou : «Le climat d’investissement s’est nettement amélioré»

 Le médiateur de la République Brahim Merad, a souligné, jeudi à Tizi-Ouzou que « l’amélioration du climat d’investissement, grâce aux décisions du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune, relatives notamment à l’encouragement de  l’investissement et à la lutte contre la bureaucratie, a mis les investisseurs dans des conditions favorables à la production ».

L’amélioration du climat d’investissement, grâce à l’accompagnement effectif des investisseurs pour la levée des contraintes, permet aux opérateurs économiques de se consacrer désormais à développer leurs  activités, a indiqué M. Merad qui a effectué une visite de travail dans la wilaya où il s’est rendu dans quelques unités de production qui ont bénéficié de l’accompagnement des pouvoirs publics pour la levée des contraintes dont elles souffraient. 

« Le climat d’investissement s’est nettement amélioré et l’investisseur est désormais mis dans des conditions de réfléchir à toujours faire plus et mieux », a-t-il souligné, ajoutant que l’accompagnement de l’opérateur  économique par des pouvoirs publics encourage ce dernier a penser à l’extension de son unité, à augmenter et à améliorer la production et à aller vers l’exportation, une fois les besoins du marché national  satisfaits ».

Cette dynamique d’augmentation de la production, permet non seulement de créer de nouveaux postes d’emplois mais aussi de développer toute une activité en amont et en aval de l’investissement initial telle que la  sous-traitance, a observé le médiateur de la République.

Création de 58.000 postes d’emploi

Concernant l’opération de levée des contraintes à l’investissement, M. Merad a rappelé le « travail colossal qui a été fait par les pouvoirs publics » et qui permettra, à terme, la création de 58.000 postes d’emploi.

Abordant la problématique de la rareté du foncier industriel dont souffre la wilaya de Tizi-Ouzou, empêchant l’extension des unités qui souhaitent développer leurs activités, M. Merad a invité les opérateurs concernés,  dans le cas ou ils ne trouveraient pas d’assiettes localement, à investir dans d’autres wilayas où le foncier est disponible, citant notamment celle de Relizane qui dispose de pas moins de 2100 Ha et qui accueille des investisseurs de différentes régions du pays.

Au cours de sa visite le médiateur de la République s’est rendu dans plusieurs unités de production dans les communes d’Azeffoune, Fréha et Tizi-Rached.