Cadres des Douanes : Des changements à l’échelle nationale

 La Direction générale des douanes (DGD) a opéré ce jeudi un mouvement partiel touchant les cadres douaniers à l’échelle nationale, a indiqué un communiqué de la direction.

Ce mouvement périodique concerne des services centraux et d’autres dans les territoires de compétence des directions régionales, ainsi que des services à compétence territoriale de wilaya, note la même source.
Ont été nommés, dans ce cadre, la directrice du Centre national de formation douanière au niveau central, et sept hauts fonctionnaires au poste de directeurs régionaux des douanes de Tlemcen, Béchar, Tamanrasset, Ouargla, Annaba, Sétif et Blida.  Le mouvement partiel concerne également les sous-directeurs régionaux des contentieux douaniers et du recouvrement dans les territoires de compétence des directions régionales de Sétif, Laghouat, Ouargla et Tamanrasset, ainsi que les sous-directeurs régionaux des techniques douanières dans les territoires de compétence des directions régionales de Béchar et de Laghouat, outre deux sous-directeurs régionaux de la gestion des moyens au Port d’Alger et des infrastructures à Annaba. Sont concernés par le mouvement partiel, les inspecteurs divisionnaires des douanes nommés dans les territoires de compétence d’El Tarf, Bir El Ater, Oum El Bouaghi, Skikda, Ain Tmouchent, Sidi Bel Abbas, Port d’Oran et Ain Taya.  Ce mouvement périodique « important » vient « concrétiser le rôle stratégique et axial des services douaniers lors des diverses interventions sur le terrain, renforcer les efforts déployés dans le domaine du traitement douanier et consolider rigoureusement l’efficacité de la surveillance ». Il tend également à « promouvoir la performance douanière afin de défendre et protéger l’économie nationale et le citoyen, en faisant face à toutes  formes de fraude, de contrebande et de criminalité économique transfrontalière », note le communiqué.
Le mouvement partiel dans le corps des cadres douaniers vient « concrétiser davantage l’orientation stratégique de la DGD et appuyer ses efforts sur le  terrain conformément à l’approche approuvée dans la gestion des ressources humaines, une approche fondée sur l’efficacité et l’engagement sans faille,  dans le but d’améliorer et de moderniser le service public douanier, mais également de mener à bien la nouvelle orientation stratégique économique en  faveur de la patrie et du citoyen », a conclu la même source.