Cahier des charges fixant les modalités d’enseignement : Ghlamallah salue l’engagement des écoles privées

Le président du Haut-Conseil islamique (HCI),  Bouabdallah Ghlamallah, a salué, ce mardi, la décision du ministère de  l’Education nationale portant sur l’engagement des écoles privées au cahier des charges d’exercice de l’activité et au contrat-type définissant les modalités d’enseignement, la qualifiant de «décision qui mérite encouragement et accompagnement».

Dans un communiqué, le HCI a précisé que la décision du ministère «vient  au moment où l’Algérie, depuis 60 ans, oscillait entre la francophonie et le recouvrement de la souveraineté de sa langue et de son identité». «La décision de l’engagement au contrat-type définissant les modalités  d’enseignement trouve son écho dans la déclaration du président du HCI lors d’une journée d’étude sur le processus et les réalisations du Haut-Conseil de la langue arabe (HCLA) devant les députés du Parlement.»
Lors de cette rencontre, Ghlamallah a mis en garde contre la création d’une génération francisée à travers le non-respect par certaines écoles privées du contrat-type définissant les modalités d’enseignement. Cette décision «dévoile le danger que représente la francophonie pour la langue arabe, dans une tentative de fabriquer une génération qui renie son identité et se heurte avec les racines de sa culture et sa langue». Le président du HCI a salué également «la réaction positive» des  inspecteurs avec cette décision «en conformité avec leurs missions éducatives nobles et leur patriotisme pour protéger l’avenir de l’Algérie».