Calligraphie : Hamza Bounoua expose à Bahreïn

 La 4e édition de l’exposition d’art collective «Maraya» se tient dans l’Emirat de Bahreïn. L’Algérien, Hamza Bounoua qui a étudié à l’École supérieure des Beaux-arts d’Alger et dont les œuvres sont influencées par le patrimoine visuel islamique y prend part.
En septembre 2020, Bounoua avait ouvert à Alger une galerie d’art «Diwaniyat El Fen» pour donner plus de visibilité à l’art arabe et islamique. C’est aussi un forum dédié aux jeunes créateurs qui peuvent échanger avec des artistes expérimentés et de renommée mondiale comme  Rachid Diab du Soudan, Chadi Talai d’Iran, Rachida Azdaou et TheiliRahmoun d’Algérie et la Saoudienne Loueloua El Hamoud qui réside à Londres.                                                       La plate-forme offre une opportunité d’exposition et un réseau pour l’échange d’œuvres d’art et de discussions sur l’art oriental et islamique. «Diwaniyat El Fan» vise également à présenter des expériences artistiques innovantes qui s’inspirent de l’art arabe et islamique comme base tout en sortant du carcan des modèles traditionnels.                                                                                                      Dans une série d’œuvres d’art intitulée «Réformes», Hamza Bounoua s’inspire du comportement des gens à l’ère de la pandémie. Il a travaillé sur le style abstrait de la calligraphie arabe, générant une nouvelle géométrie pour les lettres suspendues. Il a aussi utilisé la technologie numérique. «Réformes» exposée en juin 2020 à Doha au Qatar, sur les plateformes virtuelles fut une véritable révélation qu’il envisage de faire connaître dans le pays voisin.
Rym H.