Caméras cachées : Un fiasco

Les différents programmes relatifs aux caméras cachées spécifiques au mois sacré de Ramadhan, n’ont pas été bien accueillies par le public. Derrière l’écran télévisé ou sur les réseaux sociaux, les spectateurs n’ont pas manqué de faire part de leur indignation contre les programmes de caméras cachées.

Certains qualifient certaines actions de «vulgaires» «violentes» et au contenu vide. Pour eux, les victimes sont à plaindre. Sur Facebook, les abonnés partagent quelques séquences vidéos marquantes, sur lesquelles ils commentent: «Une caméra cachée est censée amuser les gens et non pas leur affliger la terreur, le stress et la tristesse.» Ils estiment que les caméras cachées diffusées actuellement ne font pas rire, les participants (complices) ont raté leur passage, et les scènes ne sont pas amusantes. En effet, toutes les caméras cachées sont similaires, les idées reposent sur l’intimidation de la victime qui, souvent, est jugée sur son statut social, pour voir sa réaction.  De nombreux artistes ont reproché aux réalisateurs de ces programmes d’être tombés dans le piège de la médiocrité. Comme c’est le cas de la comédienne et animatrice Moufida Addes, qui a critiqué le contenu des programmes de caméras cachées diffusés sur diverses chaînes du réseau Ramadhan pour cette saison, et a déclaré que «98% des programmes de caméras cachées, sont un échec total, ils n’ont pas atteint leurs objectifs, et n’ont pas véhiculé le message principal qui est de détendre l’atmosphère et de faire plaisir au public».
Parmi les caméras cachées les plus diffusées actuellement «êrssi annulé» (mon mariage est annulé), dont l’idée tourne autour d’un jeune homme qui a décidé de se marier à l’insu de ses parents, et a tenu sa cérémonie de mariage dans une salle des fêtes, et dont les parents sont contactés par un proche pour leur annoncer la nouvelle. Les parents, désemparés, se rendent au lieu de la fête pour confirmer. Sur place, c’est le choc surtout quand ils sont invités à quitter les lieux. Les mamans sont les premières victimes, certaines deviennent  hystériques, d’autres perdent carrément le contrôle de leurs nerfs et finissent par insulter et frapper leurs fils dans le rôle du «marié».  Le programme en question, a fait l’objet de vives critiques, selon les commentaires sur les vidéos du programme sur YouTube.
Les téléspectateurs sont contre ce programme, qui est basé sur la manipulation et qui touche aux sentiments des mères, les mettant dans des situations désagréables et douloureuses, mettant parfois leur vie en danger particulièrement les malades chroniques.  Le reste des programmes n’a pas non plus réussi à convaincre et à divertir le public, en raison des intimidations, la pression et même l’agression.  Pour le public, le programme des caméras cachées est depuis quelques années «mauvais, ennuyeux et effrayant».  En somme, le téléspectateur a besoin d’émissions amusantes.
Rym Harhoura