Cameroun-Algérie : Les Verts dans le vif du sujet

A pied d’œuvre depuis lundi à Malabo, où elle prépare la première manche des barrages qualificatifs pour le Mondial 2022, contre le Cameroun, prévue ce vendredi (18h algérienne) à Douala, la sélection nationale est déjà entrée dans le vif du sujet.

En effet, les capés de Djamel Belmadi se sont mis au travail dès leur arrivée sur le sol équato-guinéen, en effectuant une petite marche aux alentours de l’hôtel Sofitel Malabo Sipopo Le Golf, leur lieu de résidence, suivie d’une séance d’étirements pour décompresser de leur voyage. Ce mardi, soit à 72heures de l’empoignade face aux Lions Indomptables, les Verts ont eu droit à du biquotidien avec deux séances d’entraînement, précédées à chaque fois d’une séance vidéo. Une le matin (11h) et une autre en fin de journée (18h).
Ce fut l’occasion pour les coéquipiers de Djamel Benlamri de découvrir et s’acclimater avec le temps chaud et humide de l’Afrique centrale. Même si la température était clémente (28 degrés), le taux l’humidité était plutôt assez élevé, mais supportable.
C’est d’ailleurs, ce qui explique le choix fait par le staff technique de séjourner à Malabo qui se trouve à une centaine de kilomètres de la frontière camerounaise, dont la particularité est d’avoir le même climat sévissant à Douala, en cette période de l’année, avant de rallier jeudi matin la ville de Douala.
En tout cas, près de deux mois après leur élimination sans gloire dès le premier tour de la dernière Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, les joueurs semblent avoir totalement digéré un tel affront. En guise de rachat, ils sont déterminés à relever la tête et arracher une cinquième participation au Mondial. En dépit de la grosse désillusion essuyée à la CAN-2021, Belmadi s’est montré rassurant quant à l’état d’esprit des joueurs à l’approche des deux matchs cruciaux face aux Lions indomptables.
«Je peux vous dire que les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend ce vendredi à Douala. Ils sont prêts à en découdre et relever le défi. Ils ont une grande envie d’aller à la coupe du monde et offrir ce privilège à tout le peuple algérien», a tenu à rassurer, Djamel Belmadi avant le départ pour Malabo avant de poursuivre : « certes, la mission ne va pas être une sinécure mais nous devons franchir tous les obstacles. Il va falloir gérer tous les paramètres: arbitre, adversaire et public, pour tenter de se qualifier. En tout cas, je pense que toutes les conditions sont réunies pour arracher un résultat probant à Douala qui nous permettrait d’aborder en toute sérénité le match retour prévu chez nous à Blida».
Pour rappel, la CAF a confirmé la désignation du referee botswanais, Joshua Bondo pour diriger ce match aller malgré les protestations de la Fédération algérienne de football.
Les Youcef Belaili et consorts vont regagner le pays vendredi soir, soit juste après l’empoignade contre le Cameroun, afin de préparer la seconde manche prévuele mardi 29 mars au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h30).
Mehdi F.