Cameroun : Conceiçao réclame plus d’un 1.5 million d’euros d’indemnités

 L’ancien sélectionneur portugais de l’équipe  camerounaise de football Toni Conceiçao, licencié en février dernier, a réclamé plus de 1.5 millions d’euros représentant les indemnités de son  licenciement, rapporte ce jeudi la presse locale.

Limogé avant l’expiration de son contrat, le technicien portugais réclame des dommages et intérêts pour 1,56 million euros à l’Etat camerounais pour « licenciement abusif et privilégie un arrangement à l’amiable », précise la même source.
Arrivé sur le banc des « Lions indomptables » en 2019, Conceiçao a été limogé à l’issue de la dernière Coupe d’Afrique des nations CAN-2021  (reportée à 2022) disputée au Cameroun, en dépit de la troisième place décrochée dans le tournoi par les coéquipiers du capitaine Vincent  Aboubakar.
Le président de la Fédération camerounaise (Fécafoot) Samuel Eto’o avait exprimé son désir de mettre fin au contrat du Portugais (60 ans), et de le remplacer par un entraîneur local. Même si du côté du ministère des Sports, on avait acté la prolongation du Portugais, Eto’o a travaillé en catimini pour changer les choses.
L’ancien capitaine du Cameroun a jeté son dévolu sur son ancien coéquipier en sélection Rigobert Song (45 ans), assisté de l’ancien sélectionneur  français du Kenya Sébastien Migné. Song effectuera ses grands débuts sur le banc des Lions indomptables vendredi face à l’Algérie, au stade Japoma de Douala (18h00), dans le cadre  des barrages (aller) de la Coupe du monde 2022 au Qatar.