Championnat arabe de la police de Karaté-do : C’est parti !

La salle de la Coupole a été ce mercredi le théâtre du lever de rideau du Championnat arabe de karaté-do de la police. Une cérémonie grandiose a eu lieu en l’honneur des dix pays participants aux côtés de l’Algérie, à savoir la Jordanie, le Bahreïn, la Tunisie, l’Arabie saoudite, l’Irak, Oman, la Palestine, le Qatar, la Libye et l’Egypte.

Jusqu’au 18 du mois en cours, plus de 146 athlètes vont concurrencer pour arracher  les titres mis en jeu en kata et en kumité. Toutes les conditions ont été assurées pour que «l’événement soit une réussite et un moyen de renforcer les liens de fraternité entre les polices arabes», comme l’a souligné dans son intervention le représentant et également le secrétaire général du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Moundji Abdallah en l’occurrence, qui a déclaré par la suite l’ouverture de la compétition en présence de plusieurs personnalités, notamment du secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Slimane Tiabi Slimane, du directeur général de la Sûreté nationale, Farid-Zinedine Bencheikh, du wali d’Alger, Ahmed Maâbed, du directeur général de la Protection civile, Boualem Boughlaf, ainsi que des représentants de l’Union sportive arabe de la police, à leur tête le Qatari Khaled Benhamad Al Attieh. Ce dernier a mis l’accent, dans son intervention, sur «le sentiment de fierté d’organiser un tel événement sur la terre des martyrs qu’est l’Algérie», remerciant au passage les responsables algériens d’avoir facilité la tâche de l’Union arabe pour organiser la manifestation qui drainera plusieurs athlètes de renom.
Du côté algérien, il sera question de rafler le titre en individuel et par équipes avec comme locomotive la championne en kata, Kamilia Hadj Saïd. Pour ce qui est de la cérémonie, les organisateurs ont impressionné les invités avec un programme riche et varié consistant en un défilé durant lequel la symbolique des couleurs a exprimé l’union que véhicule le sport en général et le karaté-do en particulier. La démonstration sportive a été au rendez-vous avec des exhibitions données par de jeunes athlètes de karaté-do et de vovinam. Un groupe de compétiteurs et compétitrices de la DGSN a, par la suite, étalé toute sa classe et montrer la maîtrise de différents sports de combat sous un tonnerre d’applaudissements des présents. La satisfaction a été décelée chez les représentants des délégations participantes. Pour l’athlète palestinien Ahmed Naïf Abou Rouaya, les mots ne suffiront jamais pour décrire son émotion d’être en Algérie. «Le peuple palestinien restera toujours reconnaissant et fier des positions historiques de l’Algérie, gouvernement et peuple, pour défendre notre cause. Le soutien est indéfectible. Je remercie au nom de toute la délégation le comité d’organisation de nous avoir réservé un accueil aussi chaleureux. Des fois, c’est émouvant de décrire cela. Même si nous ne décrocherons pas le titre, l’essentiel est d’avoir vécu des moments ô combien très touchants aux côtés des algériens», a-t-il déclaré. A souligner que la compétition débutera ce jeudi, alors que les finales devront avoir lieu demain.
Adel K.