Circoncision : C’est interdit en dehors des établissements hospitaliers

Le ministère de la Santé a indiqué, ce jeudi dans  un communiqué, qu' »il est strictement interdit » de pratiquer la circoncision des enfants en dehors des services chirurgicaux des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées.

« Il est strictement interdit de pratiquer la circoncision en dehors des services chirurgicaux des établissements hospitaliers publics et des cliniques privées, et ce sur tout le territoire national », a souligné le ministère, recommandant « d’étaler le programme des circoncisions durant le mois de Ramadhan et ne pas limiter la programmation à la période entre les nuits du 15 et du 27 du même mois ».
Il a ajouté que de nombreuses familles algériennes préfèrent circoncire leurs enfants durant le Ramadhan, entre les nuits du 15 et du 27 de ce mois sacré, et de nombreuses opérations de ce type sont fréquentes au niveau des hôpitaux et des cliniques privées, individuellement ou dans le cadre d’une  campagne collective.
A cet effet, le ministère a rappelé que « la réglementation en vigueur exige à ce que l’opération de circoncision soit effectuée par un spécialiste en chirurgie en milieu hospitalier, où sont réunies toutes les  conditions médicales », ajoutant que la réglementation exige en outre « un bilan sanguin dument effectué avant la circoncision pour assurer au chirurgien l’absence de toutes contre-indications médicales préalables ».