Commentaire : Attractive Algérie

Par Ouali Mouterfi

La Foire internationale d’Alger, excepté l’épisode de la pandémie de coronarivus, a démontré encore une fois l’attractivité de l’Algérie.
Des pays et des entreprises de toutes les contrées, des marques parmi les plus réputées de la planète, se sont donné rendez-vous aux Pins-Maritimes pour exposer produits de consommation courante et industriels, technologies, services et savoir-faire dans tous les domaines de l’activité économique, pour renouer avec un marché, l’explorer ou le conquérir, mais surtout, au pis, prendre des contacts exploratoires, au mieux, rechercher des partenaires avec lesquels il y a opportunité de nouer des relations commerciales, entamer des négociations ou conclure des accords avec de potentiels investisseurs et autres donneurs d’ordre. Pour l’Algérie, c’est aussi l’occasion de mesurer le chemin parcouru par ses opérateurs économiques. Des centaines d’entreprises nationales des secteurs public et privé, certains de traditionnels participants, d’autres entamant une première expérience, ont développé leurs atouts pour attirer de la clientèle, que celle-ci soit étrangère ou locale. De nombreuses entreprises algériennes sont aujourd’hui capables de conquérir des parts de marché à l’international, grâce à des produits qui n’ont rien à envier sur les plans de la qualité et du packaging à ceux de la concurrence. C’est d’ailleurs l’ambition partagée par un cercle de plus en plus large d’entreprises, encouragées autant par le succès enregistré par de précédentes tentatives que par la nouvelle politique des pouvoirs publics qui tablent sur des recettes hors hydrocarbures chaque année toujours plus consistantes afin de pallier dans l’avenir le plus proche les revirements des prix du baril de pétrole et du gaz, dont dépend pour une large part le budget de l’Etat. Tout cela est une image classique, pour ainsi dire, y compris désormais la participation d’entreprises dépendant de l’ANP.
La nouveauté, cette année, est la présence d’une trentaine de start-up dans un pavillon spécialement réservé par Algeria Venture,
le réseau étatique d’accélérateur de start-up. D’autant plus que ces innovateurs ne viennent pas seulement avec des idées, mais avec des produits bien concrets avec lesquels ils ont d’ailleurs beaucoup séduit. Prendre le pouls de ses fidèles ou futurs partenaires dans ses projets de développement, mettre en vitrine ses productions et atouts, encourager les ambitions de ces entrepreneurs, petits
et grands, faire des affaires, donner un coup de lustre à son image, c’est tout cela qu’apporte la Foire internationale d’Alger.
En attendant qu’elle opère une mue et se transforme en événement exceptionnel qui rayonne sur les plans régional et continental.
O. M.