Commentaire : Elixir de vie

L’eau embouteillée n’a gagné le cœur des Algériens que récemment. L’eau minérale était considérée un peu comme un médicament. C’est la faute à la pub qui fait croire un tas de choses au consommateur et notamment que l’eau minérale est un peu l’élixir de jeunesse.

Cette eau est certainement bénéfique pour la santé, en ce qu’elle apporte des minéraux dont le corps a besoin. Mais il a d’abord fallu que le pouvoir d’achat du citoyen se soit sensiblement amélioré pour qu’il puisse s’offrir des rasades de cette précieuse boisson. Ensuite, l’eau embouteillée a reçu un bon coup de pouce de l’Algérienne des eaux, qui servait aléatoirement un liquide certes potable mais à la qualité gustative douteuse. Voilà donc le marché mûr pour la prolifération de marques d’eau minérale. Parfois, il ne s’agit que d’eau de source, parfois on se demande si ce n’est pas simplement de l’eau de robinet, toujours est-il que les supérettes regorgent aujourd’hui de fardeaux de bouteilles d’eau en provenance d’usines d’embouteillage implantées partout dans le pays.
Aujourd’hui, la consommation d’eau minérale est si bien ancrée dans les mœurs que cela pose un réel problème de pollution par le plastique. Il suffit de se promener dans les rues pour constater le nombre incalculable de bouteilles vides qui jonchent les alentours. Les campagnes et les forêts n’échappent pas à ce véritable fléau. Pis, toute cette pollution est charriée vers la mer, de sorte que les plages ne sont plus que cimetières de bouteilles en plastique. Encore heureux que se montent des entreprises de récupération pour recycler quelque peu tout ça. Toutefois, il y a encore bien à faire pour nettoyer ce fourbi et l’envoyer refaire un tour en usine. Voilà pour le côté emballage.
Concernant le contenu, les choses ne sont pas toujours aussi nickel que le clament les réclames. Le marché fait souvent le tri, mais un petit coup de pouce des services de contrôle de la qualité ne fera que du bien au citoyen assoiffé et à la santé déjà bien malmenée. Ce dernier doit savoir aussi qu’il ne faut pas abuser des eaux minérales. Certaines peuvent ne pas lui être aussi bénéfiques qu’il peut le penser. De plus, chaque eau ayant une composition particulière, il est plus sain de diversifier sa consommation. Dans tous les cas de figure, il est à parier que les Algériens consommeront de moins en moins l’eau du robinet pour étancher leur soif. Une belle perspective pour ce déjà florissant business.
Ouali Mouterfi