Commerce électronique : Jumia lance le e-paiement

Le commerce électronique se démocratise. Jumia Algérie, une plateforme de vente en ligne, marque la célébration de son dixième anniversaire par le lancement du e-paiement. Désormais, les consommateurs ont le choix de payer leurs achats en espèce ou en ligne via la carte magnétique bancaire. A cet effet, Jumia vient de conclure un accord de partenariat avec la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (Satim) et Natixis Banque. Selon son directeur général, Tanguy Leriche, «l’opération de paiement peut se faire à travers tous les autres établissements bancaires». Il suffit seulement d’avoir la carte CIB ou la carte Edahabia, a-t-il précisé lors d’un point de presse animé après une visite guidée du circuit logistique situé à El Djoumhouria dans la commune des Eucalyptus. A travers ce nouveau service, Jumia inscrit en perspective le lancement de la vente par facilité. Lors de sa présentation du nouveau service, Leriche a expliqué le mode opératoire qui se résume en une application à télécharger. Selon lui, les prix des produits restent les mêmes. Pour ce qui est des commissions que la banque soustrait à chaque opération de paiement, il a indiqué que des négociations sont en cours. «Le client insatisfait sera remboursé via sa banque», a-t-il poursuivi. «L’idée est d’être innovant dans le e-commerce et démocratiser le service, le rendre plus accessible à tous. C’est aussi avoir une meilleure couverture géographique, garantir des livraisons rapides et donner des outils de paiement comme le e-paiement pour les gens qui sont plus adeptes du paiement digital. Les clients pourront naviguer sur l’application», a expliqué Sofiane Maghaloui, directeur communication et marketing à Jumia Algérie. «Le plus important est de s’assurer de la qualité du service avant son lancement», a-t-il ajouté affirmant que l’écosystème relatif au commerce électronique est en nette amélioration. Il a fait savoir que la crise sanitaire a été révélatrice de l’importance du commerce électronique. Pour lui, «le marché algérien recèle un énorme potentiel de croissance en matière de commerce électronique qui offre un éventail de produits allant de l’agroalimentaire, des fruits et légumes, aux détergents et aux produits électroménagers… Jumia a développé dans ce sillage la catégorie supermarché. «Le client veut les produits de tous les jours», a-t-il affirmé, ajoutant que les produits électroménagers sont tout autant prisés que les produits alimentaires. A l’en croire, la plus grande contrainte pour le commerce électronique n’est pas spécifique à l’Algérie. «La confiance est partout essentielle. Pour cette raison, nous faisons des efforts pour que le client soit rassuré.» Jumia met en vente des livres scolaires Jumia a déjà constitué son stock de manuels scolaires. Partenaire de l’Office national de publication scolaire (ONPS), la plateforme électronique a déjà reçu 60.000 unités dont la vente en ligne est lancée. Selon ses responsables, la plateforme a enregistré la vente de 150.000 livres scolaires en 2022 et table sur un volume plus important lors de la prochaine rentrée scolaire. Pour ce qui est de la vente des moutons, Jumia n’a pas encore tranché sur la reconduction de l’expérience de l’an dernier.
 Wassila Ould Hamouda