Condor : Cap sur le solaire

L’Algérie s’engage dans une nouvelle ère énergétique durable consistant à installer une puissance d’origine renouvelable de l’ordre de 22.000 mW à l’horizon 2030. Condor est l’un des opérateurs qui s’est déjà engagé sur cette voie. Le groupe privé, leader de l’électroménager et de l’électronique, a, en effet, lancé la production de panneaux photovoltaïques à Bordj Bou Arréridj. Directeur adjoint de Condor, Mohamed Salah Daâs, indique que le groupe a procédé à l’installation de kits maison, d’éclairage public à base d’énergie solaire. «Nous avons alimenté 30 maisons avec des kits dans des zones d’ombre de Bordj Bou Arréridj et accompagné des agriculteurs avec des équipements d’irrigation fonctionnant avec l’énergie solaire», fait-il savoir. Pas seulement. Dans le cadre d’un partenariat opéré avec à la filiale de l’égyptien Elsewedy Electric Algérie, Condor, ajoute son responsable, a signé une joint-venture pour la réalisation de cinq fermes solaires d’une capacité de 10 mg chacune et vendra de l’électricité au groupe Sonelgaz. Rappelons que le groupe avait inauguré une division «énergies renouvelables» d’un coût de 10 millions d’euros et fabriqué le premier panneau solaire algérien.
 A. H.