Conflit en Ukraine : Ultimatum russe aux derniers défenseurs de Marioupol

La Russie a lancé, ce dimanche, un ultimatum aux  derniers défenseurs ukrainiens de Marioupol, leur demandant de déposer les armes et d’évacuer ce port stratégique du sud-est de l’Ukraine.

L’appel  a été destiné aux combattants ukrainiens retranchés dans le complexe métallurgique d’Azovstal de cesser les combats à 06H00 heure de Moscou (03H00 GMT), et d’évacuer les lieux avant 13H00 (10H00 GMT).   «Tous ceux qui auront abandonné les armes auront la garantie d’avoir la vie sauve», a assuré le ministère sur Telegram. «C’est leur seule chance». À part cette poche de résistance, «l’entièreté du territoire de la ville de Marioupol a été débarrassé des militants de la formation nazie Azov, des mercenaires étrangers et des militaires ukrainiens», a-t-il affirmé.
Hier matin, l’état-major ukrainien a indiqué que des frappes aériennes avaient été menées sur la ville par les Russes depuis les régions de Donestk et de Tavriya. «Ils ont aussi effectué des opérations d’assaut près du port», a-t-il détaillé dans un communiqué, sans toutefois évoquer l’appel à  déposer les armes ni la revendication russe sur la prise de la grande partie de  la ville.
 La prise de cette cité serait une victoire importante pour les Russes car elle leur permettrait de consolider leurs gains territoriaux côtiers le long de  la mer d’Azov en reliant la région du Donbass, en partie contrôlée par leurs  partisans, à la Crimée que Moscou a annexée en 2014.
Moscou intensifie, par ailleurs, ses attaques contre la capitale ukrainienne, Kiev. Le ministère russe de la Défense a annoncé,  ce dimanche, avoir bombardé une usine militaire aux abords de la ville.
«Durant la nuit, des missiles de haute précision lancés par des avions ont détruit une usine de munitions près de Brovary dans la région de Kiev», a indiqué le ministère dans un communiqué sur sa chaîne Telegram.
 Le maire de Brovary Igor Sapojko a affirmé que «certains éléments  d’infrastructure ont été touchés» aux premières heures de la journée.
Au cours des trois derniers jours, les forces russes ont mené plusieurs frappes sur des usines militaires à Kiev et dans sa région.   Fin mars, la Russie avait annoncé retirer ses troupes du nord de l’Ukraine,  dont la région de la capitale, pour concentrer ses forces sur la région du  Donbass dans l’est du pays.