Conseil de sécurité : Consultations sur la situation au Moyen-Orient 

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit, ce mardi, pour un briefing public, suivi de consultations à  huis clos, sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne.

Le coordinateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, devrait faire un briefing à cette occasion et présenter un rapport oral sur la mise en œuvre de la résolution 2334 du 23 décembre 2016, selon des sources diplomatiques. Dans cette résolution, le Conseil de sécurité a déclaré que l’implantation de colonies par l’entité sioniste « constitue une violation flagrante du droit international » et souligné que la cessation des activités de colonisation est essentielle pour sauver la solution à deux Etats.
Lors de la réunion du Conseil au mois de février dernier sur la situation au Moyen-Orient,  Wennesland a noté que « les colonies illégales et les processus de planification progressent régulièrement ». Début mars, l’Organisation de la coopération islamique (OCI), -qui comprend des membres du Conseil, à savoir l’Albanie, le Gabon et les Emirats arabes unis (EAU)-, avait condamné l’approbation récente de la construction de 730 nouveaux logements coloniaux à Al-Qods occupée.
Dans ce contexte, les membres du Conseil devraient réitérer mardi leurs préoccupations concernant l’avancement des activités expansionnistes, les expulsions et les démolitions de structures appartenant à des Palestiniens, et également déclarer que ces activités compromettent les perspectives d’une solution à deux Etats et risquent d’aggraver les tensions et de fomenter la violence, indique-t-on de même source.
Dans le même temps, certains intervenants à la réunion devraient considérer comme source  de préoccupation l’éventuelle expulsion de plus de  1.000 résidents palestiniens de villages palestiniens en Cisjordanie occupée.
D’autre part, l’escalade des tensions et des violences en Cisjordanie et à Al-Qods occupées seront probablement un autre thème de la réunion de ce mardi.  Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 140 Palestiniens, dont 20 enfants, ont été blessés par les forces d’occupation sionistes dans toute la Cisjordanie occupée du 22 février au 7 mars.