Constantine : Conditions favorables, changement fort revendiqué

Timidement, la matinée, modérément en début d’après-midi dans les différents bureaux de vote. L’affluence pour les élections locales n’aura pas dérogé par rapport aux précédents scrutins dans la capitale de l’Est.

La population a gardé ses habitudes pour se rendre progressivement aux urnes en milieu de journée. A travers la tournée effectuée juste à quelques minutes de l’ouverture des bureaux de vote, l’engouement était timide. C’est une caractéristique électorale dans la capitale de l’Est où les électeurs se ruaient d’habitude en début d’après-midi vers les divers centres dans lesquels ils sont inscrits. Preuve en est, à 10h, le taux de participation a atteint2,62 % pour l’Assemblée populaire de wilaya et 2,98 % pour les Assemblées populaires communales, atteste Abdelali Largat, chargé de la communication de la délégation de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie). Dans les banlieues de Sidi Mabrouk et de la cité Boussof, les bureaux de vote attendaient les premiers suffragants avec une stricte organisation et la mobilisation des encadreurs qui veillent sur le respect du protocole sanitaire établi contre la Covid-19, en présence des services de sécurité qui surveillaient scrupuleusement les espaces voués à cette opération. Au centre-ville, le collège Boughaba-Rokya accueillait progressivement les premiers votants en provenance des quartiers limitrophes, après les trois premières heures. Le wali Messaoud Djari y accomplissait son droit électoral en ayant appelé la population à en faire autant pour «élire leurs représentants aux assemblées populaires communales et à l’APW, qui constituent la cellule essentielle dans l’édification des institutions de l’Etat». Le pourcentage de participation dans la seconde livraison de l’Anie, à 13h, a été de l’ordre de
8,33% pour l’élection des membres des APC et de 7,86% pour l’APW. Un pourcentage qui a continué  à grimper dans quelques centres, note l’Anie, prévoyant une participation honorable d’ici à la clôture des bureaux et centres de vote. Par ailleurs, les membres de l’Anie qui supervisaient le déroulement du scrutin n’ont relevé aucune anomalie. De plus, «jusqu’à maintenant, nous n’avons pas été interpellés sur une quelconque fausse note. Le vote se déroule dans de bonnes conditions», atteste l’Autorité indépendante de wilaya.
Nasser Hannachi