Constantine : Réduction drastique du quota de hadjis

Aux mesures exceptionnelles décidées par les autorités saoudiennes en ce qui concerne la saison du Hadj 2022, les autorités locales constantinoises se sont retrouvées dans l’obligation d’adapter les démarches administratives habituelles à une situation revue en profondeur à commencer par la réduction des quotas pour des raisons de prévention contre un éventuel regain de crise de la Covid-19, voire de la propagation de tout potentiel virus.

S’agissant de la wilaya de Constantine, ledit quota a été drastiquement revu à la baisse. Ainsi les listes initiales ont été élaguées à plus de 50% sans que ne soit tenu compte des personnes décédées au cours des deux dernières années ou celles qui ont dépassé l’âge minimum requis pour être éligible au Hadj, à savoir 65 ans.
Bien entendu, les structures en charge de l’organisation de cette opération ont dû faire preuve de doigté pour le montage des nouvelles listes et surtout de beaucoup de tact pour expliquer et convaincre les candidats initialement retenus pour la saison 2020 qui n’a pas eu lieu en raison de la crise sanitaire et qui n’ont pas été retenus pour les raisons précédemment évoquées. Sur les 566 candidats élus, seulement 237 ont été retenus avec obligation pour les différentes parties administratives impliquées dans l’organisation de donner des explications plausibles aux personnes qui n’ont pas été retenues tout en rendant publiquement et dans la transparence leur argumentaire via différents canaux d’information.
Il y a lieu de rappeler qu’en temps ordinaire, plus précisément en 2020, la wilaya de Constantine disposait d’un quota de 1016 places, lequel, rétrécissait à 426 alors même que le reste des candidats non retenus disposaient de leur certificat d’éligibilité. Bien entendu, au-delà du respect de l’âge requis, les futurs hadjis doivent s’acquitter des autres obligations à savoir la vaccination contre la Covid, l’acquittement auprès de la banque du coût du pèlerinage, le passe sanitaire, du certificat d’éligibilité, d’un certificat confirmant l’accomplissement des différents examens médicaux exigés établi par les commissions ad-hoc associées à l’opération.
Abdelhamid Lemili