Constantine : Salon international du tourisme et du voyage du 16 au 19 juin

La quatrième édition de «Cirta Siaha» revient après un report qui aura duré deux années à cause de la crise sanitaire. Prévue initialement pour la quatrième semaine de mars 2020, la manifestation se tiendra du 16 au 19 juin au palais de la culture Malek-Haddad, à Constantine, avec pour invités la Turquie et des pays arabes, dont la Tunisie. La destination Constantine ne sera vraisemblablement pas la seule à faire l’objet de promotion.
L’objectif essentiel de la rencontre consiste surtout à «vendre» celle-ci, mais pas que dans la mesure où il est également annoncé sur l’affiche de l’évènement la présence de l’Office national tunisien à Alger. Toutefois, aux yeux des habitants et au vu de l’état de décrépitude dans laquelle se trouve la ville des Ponts, sa promotion relèverait de la gageure. Une vision partagée par les acteurs directement impliqués par l’option marketing qui plaident d’abord pour l’assainissement des lieux compte tenu des montagnes de déchets domestiques à tous les coins de rues, en associant les services techniques de la commune.
Les représentant de l’Office local du tourisme et d’opérateurs économiques, notamment de grands hôtels, agences de voyages, des pouvoirs publics locaux, ont déploré les retards dans la réhabilitation du chemin des touristes et de sites de ponts. Les dessertes aériennes pour eux restent un privilège quotidien accordé aux visiteurs en provenance de France. Par contre, la Turquie ne bénéficie que d’une seule, contraignant les touristes étrangers à transiter par l’aéroport Houari-Boumediène et prendre des risques pour rallier Constantine par route.
Vendre la destination Constantine ressemblerait à s’y méprendre à convaincre un chauve d’utiliser de la crème capillaire. Les sites historiques, culturels et naturels ne sont pas et ne seront jamais au rendez-vous, et les intentions resteront au stade des discussions dans lesquelles se complaisent les acteurs du secteur.
Abdelhamid Lemili