Consultations politiques : Le président Tebboune reçoit Fatma-Zohra Zerouati et Tahar  Benbaïbeche

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, ce lundi, la présidente du parti Tajamoue Amal Jazaïr (TAJ), Fatma-Zohra Zerouati, et le président du parti El-Fadjr el-Jadid,  Tahar  Benbaïbeche.

Les audiences se sont déroulées au siège de la Présidence de la République en présence du directeur de cabinet à la Présidence de la République, Abdelaziz Khellaf.
La présidente du parti Tajamoue Amal El Djazair  (TAJ), Fatima Zohra Zerouati a affirmé que l’Algérie avait  besoin aujourd’hui de « l’initiative de rassemblement » et de la formation d’un « front interne solide » pour faire face aux différents défis.
S’exprimant à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Mme Zerouati a déclaré que la rencontre était « très riche » au cours de laquelle « plusieurs questions  relatives aux préoccupations des citoyens ont été évoquées ainsi que le dossier de l’investissement dans plusieurs secteurs ».
Indiquant avoir évoqué avec le président de la République « le besoin de l’Algérie aujourd’hui de l’initiative de rassemblement et d’un front  interne solide lui permettant de faire face aux différents défis », Mme Zerouati a plaidé pour l’ouverture d' »un dialogue traitant de toutes les  préoccupations des citoyens ».
Elle a mis en avant l’importance de construire une économie nationale génératrice de richesse et de nouveaux postes d’emploi pour que l’Algérie soit « immunisée contre toute crise qu’elle pourrait subir ».
« Les consultations que le président Tebboune mène avec la classe politique se veulent un mécanisme important pour la bonne gouvernance », a-t-elle fait  valoir, qualifiant cette rencontre de « tradition louable par laquelle la classe politique peut rendre compte de la réalité de la société et se consacrer à ses priorités ». Par ailleurs, la présidente du parti TAJ a indiqué que la diplomatie  algérienne « marque un retour en force et devrait s’acquitter de grands rôles au double plan régional et international », relevant que « la priorité actuelle est d’édifier une Algérie forte où la patrie et le citoyen sont au dessus de tout autre considération ».