Covid-19 : Le chef de l’ONU réclame à nouveau un « plan de vaccination mondial »

« Seul un plan de vaccination mondial peut mettre fin à une pandémie mondiale et à une situation injuste et immorale », a affirmé, ce mardi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, qui milite depuis des mois pour une réponse coordonnée et égalitaire de la communauté internationale.

« Malgré le développement de vaccins efficaces en un temps record, il y a eu plus de décès en 2021 qu’en 2020 » et « la pandémie continue de faire des  ravages, dans les pays développés et les pays en développement », a relevé le chef de l’ONU en ouverture d’une réunion annuelle, tenue virtuellement, des ministres des Affaires étrangères du Groupe des 77 et de la Chine. « Chaque personne, partout dans le monde, doit avoir accès aux vaccins, aux tests et aux traitements contre le Covid-19 », a insisté Antonio Guterres. « L’ensemble du système des Nations unies soutient la stratégie de vaccination contre le Covid-19 définie par l’Organisation mondiale de la  santé (OMS), dont l’objectif est de vacciner 40% de la population de chaque pays d’ici la fin de cette année et 70% d’ici le milieu de l’année prochaine », a-t-il précisé. Selon l’ONU, seuls 12 pays à revenus moyens, 27 à revenus supérieurs et 71  pays à très haut niveau de revenus ont atteint la barre des 40% de personnes vaccinées. Aucun pays classé dans la catégorie à faible revenu n’a atteint ce seuil. Au 25 novembre, 3,2 milliards de personnes ont été complètement vaccinées  et 4,15 milliards ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, selon l’ONU.