Covid-19 : Les vaccins protègent toujours contre les sous-variants d’Omicron

Des experts de l’Organisation mondiale de la  santé (OMS) ont souligné mercredi que les vaccins restaient très efficaces contre la COVID-19, y compris contre les nouveaux variants de la maladie qui sont en train d’émerger en Afrique du Sud et aux Etats-Unis.

Les données de l’OMS montrent que les cas mondiaux de COVID-19 sont en baisse continue, avec des décès hebdomadaires signalés à leur plus bas niveau depuis mars 2020. Le directeur général de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a cependant averti lors d’un point de presse mercredi que ces tendances ne reflétaient pas forcément toute la vérité.
« En raison des sous-variants d’Omicron, nous constatons une hausse des cas dans les Amériques et en Afrique. Les scientifiques sud-africains qui ont identifié Omicron à la fin de l’année dernière ont maintenant signalé deux nouveaux sous-variants d’Omicron, BA.4 et BA.5, qui sont en train de causer un pic de cas en Afrique du Sud », a-t-il affirmé.
« Il est encore trop tôt pour savoir si ces nouveaux sous-variants provoquent une maladie plus grave que les autres, mais les premières données suggèrent que la vaccination reste une bonne protection contre les formes graves et la mort », a-t-il ajouté.
Selon Maria van Kerkhove, du Programme des urgences sanitaires de l’OMS, les sous-variants BA.4 et BA.5 ont déjà été détectés dans un certain nombre de pays. L’OMS est encore en train d’évaluer leur gravité.