Cyclisme : Nesrine Houili dans l’attente d’un transfert en Suisse

La jeune cycliste algérienne, Nesrine Houili, qui  devait rejoindre, en juillet dernier, un club suisse dans une première expérience professionnelle à l’étranger, est désormais dans le « flou », a  indiqué lundi à l’APS, le président de son club AS Naftal Oran, Mohamed Bessayeh.

« Houili s’est déjà rendu en Suisse mais seulement pour y effectuer un stage financé par la Fédération algérienne de cyclisme (FAC) qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de cette athlète. C’était prévu qu’elle y revienne pour rejoindre un club là-bas en juillet dernier, mais depuis nous sommes dans le flou », a déclaré le président de l’étoile montante de la ‘petite reine’ algérienne âgée de 17 ans. Cela n’a pas pour autant découragé la sociétaire de l’AS Naftal Oran, comme l’atteste son brillant parcours lors des récents championnats arabes sur piste qui se sont déroulés en Egypte. La native d’Oran a grandement contribué dans la belle moisson des  Algériens (23 médailles : 8 or, 7 argent et 8 bronze), lors de cette compétition. En mars dernier, la jeune Houili avait également brillé lors du championnat d’Afrique des juniors, tenue aussi en Egypte, s’adjugeant pas moins de six médailles (3 or, 2 argent et 1 bronze). « C’est au cours de ce championnat d’Afrique que Houili a réussi à taper  dans l’œil des recruteurs suisses. Ces derniers n’ont pas hésité à demander son transfert en Suisse pour parfaire sa formation. Evidemment, il s’agit d’une très belle chose pour le cyclisme national, sauf que pour l’instant l’ambiguïté entoure la concrétisation de ce projet », a encore regretté  Mohamed Bessayeh.
Nesrine Houili a entamé sa carrière sportive en cyclisme à l’âge de 13 ans au sein du club de sa ville natale, le Nasr Tlélat, avant de rejoindre,  en début de la saison passée, l’AS Naftal Oran. Grâce à cette jeune sportive, l’Algérie caracole en tête de quatre spécialités chez les juniors filles dans le nouveau classement mondial de l’Union internationale de cyclisme (UCI), à savoir : le Keirin, le Scratch, la course aux points et l’élimination. Dans une précédente déclaration à l’APS, le président de la FAC, Kheïreddine Barbari, a assuré que son instance « suivra de près Houili, lors de son aventure suisse », prédisant un avenir radieux à cette sportive « qui sera encore meilleure, grâce à cette expérience professionnelle », a-t-il  déclaré.