Décès du journaliste italien Piero Angela : Les condoléances de M. Goudjil

Le président du Conseil de la nation, M. Salah Goudjil a adressé, ce dimanche, un message de condoléances à la famille du journaliste italien, ami de la Révolution algérienne, Piero Angela, décédé samedi à l’âge de 93 ans, dans lequel il a rappelé que le documentaire réalisé par le défunt avait constitué un « tournant dans la lutte du peuple algérien pour sa liberté ».

« Le célèbre journaliste italien, Piero Angela, ami de la Révolution algérienne, vient de nous quitter à quelques jours de la célébration par l’Algérie du double anniversaire de l’offensive du nord Constantinois et du Congrès de la Soummam (20 août 1955 et 1956) », a écrit M. Goudjil dans son message.
« Connu pour son soutien à la glorieuse Révolution de libération, notamment  à travers le documentaire qu’il a réalisé, feu Piero Angela a reçu, en mars dernier, la +Médaille des amis de la Révolution algérienne+ qui lui a été décernée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en reconnaissance de son apport pour la Guerre de libération et le militantisme du peuple algérien, déterminé à recouvrer sa souveraineté et à se libérer du joug colonial », a-t-il ajouté. M. Goudjil a souligné, en outre, la contribution du défunt à  l’internationalisation de la cause algérienne dans des foras internationaux et à son inscription à l’ordre du jour de l’ONU, « après avoir rendu publiques des vidéos actant la barbarie de l’occupant et la répression des manifestations du 11 décembre 1960 par les forces d’occupation françaises ».
En cette douloureuse circonstance, le président du Conseil de la nation a  adressé à la famille du défunt et au peuple italien ami, ses « sincères condoléances et sa profonde compassion ».
De son côté, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a exprimé sa « profonde tristesse » suite au décès de l’Ami de la Révolution algérienne, Piero Angela, présentant ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis du défunt.
Pour sa part, le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt, dans  lequel il a indiqué que la Mémoire nationale retiendra le nom du défunt dans le registre des défenseurs des valeurs humaines anticoloniales, présentant ses « sincères condoléances » et sa « profonde compassion », à la famille du défunt. Il a réitéré, en outre, sa « reconnaissance quant aux combats et aux efforts consentis par une des figures qui avaient soutenu notre glorieuse Révolution ». De son côté, le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a  présenté ses sincères condoléances et sa profonde compassion à la famille du défunt.