Derouaz rassure : « Les JM auront bel et bien lieu à Oran»

Les 19e jeux méditerranéens d’Oran prévus initialement en 2021 et décalés d’une année à cause du coronavirus, auront bel et bien lieu du 25 juin au 05 juillet dans la ville haute comme cela été indiqué ce samedi par le  commissaire des jeux Mohamed Aziz Derouaz.

«Beaucoup d’ancre a coulé. Je tiens à rassurer que la manifestation aura bel et bien lieu à Oran. Le conseil international des jeux méditerranéens (CIJM) a exprimé de l’inquiétude au contrat qui le lie avec la ville hôte. Deux points ont été évoqués, à savoir le retard par rapport à la signature du contrat du contrôle anti-dopage avec un laboratoire et la fourniture des kits, ainsi que la présentation du scénario des cérémonies d’ouverture et de clôture des joutes. Tout a été réglé aussitôt. Le marché du contrôle anti-dopage a été attribué à un laboratoire étranger, alors que le scénario sera présenté durant le séminaire des chefs de mission prévu les 11 et 12 du mois en cours à Oran » a-t-il fait savoir. L’inquiétude a été aussi prise en considération par l’état. «Il faut saluer la volonté de l’état de régler les problèmes depuis l’attribution de l’organisation à notre pays en 2015. Nos autorités ont opéré à des changements au moment opportun. Ce qui a eu des répercussions positives sur l’avancement des travaux des infrastructures. Sur ce point, nous avons fait en deux mois ce qui n’a pas été fait en deux ans. D’ailleurs, j’ai répondu par l’image dans le cadre d’une visioconférence avec la diffusion des travaux de deux enceintes sportives. Il s’agit de la nouvelle salle omnisports du complexe olympique et le complexe nautique » a-t-il souligné. A propos des taux d’avancement des travaux, le conférencier a signalé que «la salle OMS est presque à 80 %, alors que l’édification du complexe nautique a atteint les 70%. Un avancement dû au rythme de trois fois huit et le nombre d’entreprises dépêché sur place, dont le groupe Hasnaoui» Pour ce qui est des droits de participation, Derouaz a précisé que «l’Algérie a pris la décision lors du dépôt de son dossier de candidature que la participation allait être gratuite, ajoutant au passage que «les infrastructures hôtelières seront prêtes et suffisantes pour contenir les invités de l’Algérie.»
Derouaz a également évoqué le village olympique qui «assurera toute les conditions optimales d’hébergement et de restauration pour les athlètes et leurs staffs.»  Au total, 26 pays seront attendus à Oran pour concurrencer dans 24 disciplines sportives. «Il y aura des pays et des principautés comme Saint-Marin, Monaco et Andorre. Les inscriptions débuteront le 17 janvier sur une base de donnés prise en charge par une entreprise spécialisée dans la gestion technologique des événements. Cela permettra de situer précisément le nombre des participants» a-t-il noté. Pour ce qui est des compétitions test, l’ex ministre de la jeunesse et des sports a révélé que «plusieurs échéances seront prévus à commencer par les championnats d’Afriques cadets et juniors de sports équestres en janvier 2022.»
« Une refonte du sport national s’impose »
Interrogé sur la situation du sport national en général, du handball en particulier, Derouaz quintuple champion d’Afrique, a mis le doigt sur les maux. «Le handball est malade depuis plus de 20 ans. Hormis le titre africain de 2014, il n’y a rien eu après. Personne n’a rendu des comptes sur la baisse terrible du niveau du sport à sept. La plus grosse erreur est d’avoir enlevé le contrôle des fédérations au ministère. Sur le plan technique, il n’y a pas eu de prise en charge des générations montantes, soit les U16, U17, U18, U19, U20 et U21. Pour ce qui est de la réintégration des techniciens au niveau des assemblées générales, je précise que je n’ai aucunement voulu barrer l’accès aux entraineurs quand j’étais ministre. J’ai juste réduit le nombre de représentation par club à un membre» a-t-il estimé. Et d’ajouter : «j’avais mis un plan de réorganisation des fédérations sportives, dont de passer au niveau de la fédération de football à 48 membres. Hélas, ce projet a été jeté à la poubelle. Je suis pour revoir la composition des assemblées générales.»
Adel.K