Des installations sportives aux standards internationaux

Le champ de tir qui se trouve à quelques encablures de là, sera lui aussi bientôt prêt. «Il n’a jamais été question de réserves émises par le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM) au sujet des installations sportives, comme cela avait été avancé par certains qui veulent nuire à l’image de l’Algérie.

Ce sont plutôt des réserves techniques qui n’ont rien à voir avec les infrastructures, car celles-ci sont déjà achevées. Il s’agit en fait d’aspects liés au volet technique. Comme chacun le sait, nous devons connecter les équipements techniques qui nous ont été livrés, afin d’être adaptés aux standards internationaux», a tenu à préciser Abdelkrim Korichi, chef du département infrastructures et équipements des JM 2022, avant de poursuivre : «Je peux vous dire que le champ de tir est achevé à 100%. Une équipe d’ingénieurs anglais que j’ai personnellement assistés, a été dépêchée récemment à Oran pour livrer le matériel spécifique au tir sportif.
A l’instar des autres sites, le stand de tir compte des équipements ultra modernes qui répondent parfaitement aux normes internationales. Il peut désormais abriter une compétition de grande envergure comme les Championnats du monde. Lors de sa dernière visite des différents sites devant abriter ce grand rendez-vous méditerranéen, la délégation du CIJM a été séduite par la modernité et le niveau d’excellence des infrastructures». Ces trois installations sportives font partie du nouveau complexe sportif d’Oran, composé également d’autres structures comme le stade d’athlétisme de 4.200 places ou encore le fameux stade olympique devant accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture ainsi que les compétitions d’athlétisme et de football.
Complexe sportif d’Oran : Un joyau architectural
Inauguré officiellement le 17 juin 2021, lors du match Algérie (A’)-Liberia (5-1), ce stade omnisports, qui répond aux normes internationales en matière de football ou d’athlétisme (avec sa piste olympique), de par son design et ses installations technologiques sophistiquées, est désormais en mesure d’abriter des compétitions de très haut niveau.
Véritable attraction de ces JM, ce joyau architectural, d’une capacité de 40.000 places dont le terrain principal est couvert d’une très belle pelouse hybride qui n’a rien à envier à celles des grandes arènes de la planète, dispose de deux terrains de réplique, dont un en tartan, dédiés aux entraînements, et d’une gazonnière. Il dispose également de tous les équipements modernes, tels que le système de télésurveillance avec caméras, des portiques électroniques, une tribune présidentielle, 22 loges VIP, un ascenseur, quatre vestiaires et bien d’autres commodités.
Au niveau de l’arrosage, le terrain est doté d’un système assisté par ordinateur dont le programmateur est raccordé par Wifi à la station météo de l’aéroport international d’Oran. Pour Moncef Merabet, le directeur de ce complexe, situé la commune de Bir El Djir, l’heure est aux ultimes répétitions. «L’unité du stade de football du complexe sportif est pratiquement prête pour les Jeux. Les éléments de la direction de l’équipement public qui travaillent d’arrache-pied sous l’autorité du wali d’Oran ainsi que des ministères de l’Habitat et de la Jeunesse et des Sports, sont en train de peaufiner les derniers réglages afin que cette enceinte soit opérationnelle pour la cérémonie d’ouverture», a-t-il confié.
Mikail Alimli : «Le complexe de tennis d’Oran, un bijou»
Ayant bénéficié de plusieurs opérations de réhabilitation au cours des deux dernières années, qui ont touchétous ses équipements, dont le court central doté de deux tribunes de 500 places, le complexe de tennis Habib-Khelil d’Oran (ex-Saint-Hubert) répond désormais aux normes pour accueillir des compétitions internationales.
C’est du reste ce que nous a assuré MikailAlimli, jeune tennisman franco-turc de 18 ans, sociétaire du TC Strasbourg. Ce dernier ne tarit pas d’éloges sur l’infrastructure en question qui a abrité récemment le 2e tournoi circuit ITF pro dans le cadre des tests Events organisés en vue de ces Jeux méditerranéens. «Les courts de tennis sont au standard olympique, c’est un privilège de pouvoir évoluer ici. Le complexe est un bijou. Il n’a rien à envier aux autres infrastructures existant dans le monde. C’est vraiment une fierté pour l’Algérie», reconnaît l’athlète, issu de l’académie All In de Nice.
M. F.