Diplomatie : Lamamra s’entretient avec des ministres africains et les chefs des délégations participantes

Le ministre des Affaires étrangères et de la  Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, s’est entretenu, jeudi à Oran, avec la ministre d’Etat auprès du ministère des Affaires étrangères de la République fédérale d’Ethiopie, Birtukan Ayane Dade, le ministre  d’Etat auprès du ministère des Affaires étrangères de la République du Zimbabwe, David Musabayana, et le vice-ministre des Affaires étrangères de la République de Djibouti, Mohamed Ali Hassan.

 

Les entretiens, qui se sont déroulés en marge de la neuvième Conférence de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, ont porté sur l’évolution de la situation au niveau continental et les moyens de soutenir les efforts en faveur de la paix et de la stabilité, en renforçant la contribution des processus d’Oran pour promouvoir l’approche africaine dans ce domaine.
A cette occasion, les chefs des délégations ont fait part de leur satisfaction de la maturité du débat sur cette approche constructive pour  unifier la voix de l’Afrique sur la scène internationale. Les différents aspects de la coopération bilatérale entre l’Algérie et ces  pays frères et les moyens de les promouvoir dans divers domaines ont également été passés en revue, en mettant l’accent sur l’esprit de coopération et de solidarité qui a toujours caractérisé les relations entre  l’Algérie et ses frères africains face aux divers défis, ainsi qu’un engagement renouvelé à renforcer le rythme de l’intégration, continentale notamment, en accélérant l’agenda de l’Union africaine 2063.
L’ambassadeur d’Ethiopie en Algérie, Nabiat Getachew, a indiqué, dans une déclaration à la presse à l’issue de ces entretiens qui ont eu lieu entre M. Ramtane Lamamra, et le ministre éthiopien, Birtukan Ayani Dadi, que les  relations de coopération entre les deux pays sont très solides dans de nombreux domaines. Il a souligné que cette rencontre a permis d’aborder de nombreuses questions concernant les relations bilatérales.
Pour sa part, le ministre d’Etat auprès du ministère des Affaires étrangères de la République du Zimbabwe, David Musabayana, a indiqué à la presse à l’issue des entretiens que les discussions ont porté sur les relations bilatérales et la nécessité d’accroître les échanges commerciaux entre eux. Il a souligné que les relations entre l’Algérie et le Zimbabwe sont « très fraternelles », car les deux pays ont été bâtis sur les principes panafricains et le respect de l’indépendance et de l’autodétermination des  Etats. M. Musabayana a également affirmé que l’Algérie jouit d’une image « idéale » au Zimbabwe, d’autant plus qu’elle soutient son pays en matière d’études supérieures, puisque pas moins de deux mille étudiants de ce pays suivent  leurs cursus en Algérie.
Enfin, le vice-ministre des Affaires étrangères de la République de Djibouti, Mohamed Ali Hassan, a indiqué à la presse que ses entretiens avec  Lamamra ont porté sur les voies et moyens de consolider les relations entre les deux pays.
Concernant la conférence d’Oran, M. Hassan a affirmé que Djibouti insiste pour participer à cet événement, le considérant comme une plate-forme et un forum d’échange d’idées sur des questions très importantes pour le  continent africain.
Le ministre des Affaires Etrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, s’est également entretenu, jeudi à Oran, avec  le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération de la République du Niger, Hassoumi Massoudou, le Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, des Tchadiens à l’étranger et de la Coopération internationale de la République du Tchad, Mohamed Salah Naddif.