Dons de sang, appels à la générosité

Faire don de son sang durant le mois sacré de Ramadhan n’emballe pas beaucoup de personnes. La quantité recueillie atteint même son plus bas niveau.

Pour faire face à cette baisse alarmante, les réseaux sociaux se révèlent un moyen efficace pour lancer des appels aux dons à toutes les entreprises, universités, mosquées, associations. Travailleurs d’organismes publics et la population sont invités à se mobiliser pour maintenir en vie des personnes qui ont besoin de ce liquide vital. La disponibilité du sang dépend du nombre de bénévoles. Pour alimenter les hôpitaux, des associations d’aide aux personnes malades, la fédération et l’association nationales des donneurs de sang et l’Agence nationale du sang font bonne place dans leurs sites à cette action humanitaire. Elles invitent la population âgée entre 18 et 65 ans à  se rapprocher des centres de transfusion sanguine et camions mobilisés pour soulager la douleur des malades ayant besoin de cette matière vitale de manière régulière. On indique les lieux, mais aussi les horaires, soit après le repas d’El Iftar ou très tôt le matin. On explique aussi que le jeûne n’a pas d’incidence sur la santé du donneur.
Sur sa page Facebook, le groupe solidarité don de sang de la wilaya de Béjaïa intensifie sa campagne de sensibilisation. Pour la première semaine de ce mois, la collecte a été organisée à la mosquée Ibn Badis, Dawadji, au lycée polyvalent et à la mosquée A’rahman d’Ighil Ouazoug de 21 h jusqu’à minuit.
Pour cette première semaine du Ramadhan, l’opération a connu un grand succès vu le nombre élevé de bénévoles qui se sont présentés. Les photos partagées par le groupe montrent cette affluence importante. «Cette opération de collecte est une réussite. C’est avec un grand sourire que les donneurs de sang ont répondu à notre initiative au niveau de l’esplanade de la mosquée Ibn Badis et dans tous les autres endroits», lit-on sur la page.
Ces pages aident les malades et leurs proches à trouver les détenteurs de groupes de sang les plus rares, notamment les rhésus négatifs.
Durant la soirée du samedi dernier, l’Union algérienne des donneurs de sang de la wilaya de Tarf a collecté une centaine de poches. Quant à l’association «El Hayat» pour la promotion de don de sang, son appel à travers sa page Facebook a permis de collecter 145 poches dans la wilaya de Blida.
 Samira Belabed