Effets de la Covid-19 en Afrique : 58 millions de personnes ont franchi le seuil de l’extrême pauvreté  

La pandémie de Covid-19 a exacerbé les défis socio-économiques du continent avec près de 58 millions de personnes qui ont franchi le seuil de l’extrême pauvreté, selon le dernier rapport de la Commission économique sur l’Afrique des Nations unies.

« Environ 58 millions d’Africains dont la consommation est comprise entre 1,90 et 2,90 dollars par jour sont extrêmement vulnérables à la pauvreté en raison de la pandémie », relève ce rapport présenté samedi à Dakar en marge des travaux de la 54ème réunion de la CEA.
Le rapport souligne que les femmes sont « plus susceptibles de tomber dans la pauvreté ». Il note également que l’Ethiopie et le Nigéria regorgent la plupart de ces « nouveaux pauvres » créés par la pandémie et que 15 pays africains risquent de se retrouver « dans une situation de surendettement ».
La CEA a fait savoir, dans son rapport, que la pauvreté et la vulnérabilité sont liées et que les mesures de politique générale doivent les cibler ensemble dans la recherche de solutions.
Selon le même document, la pandémie a confirmé la nécessité de « se concentrer sur l’amélioration de la gestion des risques des ménages vulnérables et sur le renforcement de leur résilience ».  Pour les auteurs du rapport, les stratégies de lutte contre la pauvreté ne doivent pas se limiter à réduire la pauvreté immédiate mais doivent  également réduire la vulnérabilité à la pauvreté et renforcer la résilience face aux chocs futurs.