Egypte : 10 éléments armés tués dans des affrontements au Sinaï

 L’armée égyptienne a annoncé que 10 éléments armés avaient été tués dans des affrontements au Sinaï (nord-est de l’Egypte).

Dans un communiqué diffusé dimanche, le colonel Gharib Abdel Hafez, porte-parole de l’armée, a déclaré qu' »un foyer du terrorisme a été découvert dans le nord du Sinaï (sans préciser son emplacement), où certains éléments terroristes sont retranchés, et où ils ont été encerclés et attaqués ». Il a ajouté que des hommes armés se sont attaqués aux soldats égyptiens. Ces derniers ont riposté, tuant 10 d’entre eux.
« Ces éléments étaient en possession d’armes, de munitions, de bombes, de ceintures d’explosifs, de quantités de TNT hautement explosif et d’un certain nombre d’appareils sans fil », a-t-il précisé. Le porte-parole de l’armée égyptienne a indiqué que « l’un des éléments terroristes blessés a été arrêté avant qu’il ne puisse s’enfuir ».
Le 11 mai, l’armée égyptienne a annoncé la mort de 5 militaires, dont un officier, et de 23 éléments armés dans des affrontements dans le Sinaï, 4 jours après une précédente annonce de la mort de 11 militaires, après avoir « déjoué un attentat terroriste » dans l’ouest de cette région, revendiqué  par l’organisation terroriste Daech.