EN : Belaïli repousse une offre d’un club espagnol

 L’ailier gauche international algérien Youcef  Belaïli, libre de tout engagement après la résiliation de son contrat avec Qatar SC, a repoussé une offre d’un club de la Liga espagnole de football,  estimée à 600,000 euros annuel, rapporte samedi soir le site spécialisé  Foot Mercato.

Une approche refusée par le père du joueur qui espère toujours obtenir un salaire proche des 2 millions d’euros par saison, ajoute la même source. Le N.10 des « Verts » figure sur les tablettes des deux clubs émiratis Al-Jazira et Al-Aïn. « Sa quête de trouver un club européen majeur s’annonce ardue, à moins de revoir ses prétentions salariales à la baisse », précise Foot Mercato.
« Certes, sur le plan financier, il gagnera plus d’argent en optant pour le club émirati, mais mon fils veut absolument signer dans un club européen,  quitte à percevoir un salaire inférieur, car comme il me l’a dit, l’argent  n’est pas une priorité pour lui, il veut revenir en Europe »,  a récemment  déclaré aux medias Abdelhafid Belaïli, père et agent de Youcef Belaïli. Belaïli (29 ans) avait rejoint le Qatar SC en octobre 2020, pour un contrat de deux saisons, mais le natif d’Oran a préféré mettre fin à sa collaboration avec le club qatarien, et tenter une deuxième expérience en Europe, après une première vouée à l’échec sous les couleurs d’Angers SCO. Convoqué chez l’équipe nationale A’, au même titre que d’autres éléments  de l’équipe A, pour prendre part à la Coupe arabe de la Fifa-2021 au Qatar,  Belaïli a grandement contribué au trophée arabe remporté par l’Algérie, aux  dépens de la Tunisie (2-0, a.p), samedi 18 décembre au stade Al-Bayt d’Al-Khor.  Il s’est fait connaître au monde entier, grâce à son but stratosphérique marqué en quarts de finale face au Maroc (2-2, aux t.a.b : 5-3), d’un tir lobé des 40 mètres. « Même si sa préférence va à la Liga espagnole, qui se marierait à merveille avec son profil technique, la Ligue 1 française reste une option envisageable », conclut Foot Mercato.