EN de Basket-ball : Faïd Bilal s’explique sur son départ

A moins de deux mois du coup d’envoi du championnat arabe de basket-ball seniors hommes à Dubaï, aux Emirats arabes unis, l’équipe nationale est sans sélectionneur, après que Faïd Bilal eut rendu le tablier. Un départ justifié par l’ex-coach national, lui qui a pris une décision irrévocable.

«Il y a eu un accord verbal avec la fédération pour que je puisse renouveler mon contrat d’une saison sportive pas d’accepter de signer un avenant jusqu’au championnat arabe. J’ai même accepté une baisse de mon salaire. Cela dit, cela fait un mois que j’ai tiré la sonnette d’alarme dans un article publié sur Horizons, soit l’article du 13 novembre 2021. La FABB a annulé deux stages. J’ai commencé à avoir des problèmes avec les joueurs évoluant à l’étranger. Le 22 novembre, j’ai fait une mise au point adressée au président de la fédération relatant tous les faits. Il n’y a pas eu de suite. Après, il y a eu la goutte qui a fait déborder le vase lors du stage qui s’est déroulé les 12,13 et 14 du mois en cours. Ce regroupement a eu lieu dans des conditions lamentables. Sur le plan sanitaire, il n’y avait même pas de bavettes. En matière d’équipement, l’entrainement s’est déroulé avec des tenues multicolores. L’équipement de parade n’était pas disponible. Je ne pouvais pas accepter cette situation» a-t-il relaté. La conscience tranquille et avec son franc parler, Faïd a estimé qu’il a fait son devoir en tant que sélectionneur. «Je voulais vraiment prendre part à ce championnat arabe. J’ai tout accepté pour aller jusqu’au bout de mon projet. Un autre paramètre m’a également poussé à tourner la page de l’équipe nationale, à savoir l’ingérence dans la liste des joueurs par le président de la FABB. De ma part, je ne me suis pas laisser faire. Cela dit, c’est toujours agaçant de justifier ses choix. Durant toute ma carrière, j’ai toujours assumé mes responsabilités et la convocation de tel ou tel joueur, où l’éviction de tel ou tel élément.
A propos de l’avenir de la sélection nationale, notre interlocuteur a rappelé qu’il a axé son travail sur la détection de nouveaux joueurs perfectibles. «Nous avons détecté un bon noyau avec d’autres basketteurs évoluant en Europe et aux Etats-Unis d’Amérique. Depuis presque une année que j’ai œuvré pour prendre en charge les jeunes joueurs grands de taille. Ma proposition était d’assurer deux séances par semaine. Mais rien n’a été fait jusque-là. «Face à un tel marasme dont souffre le sport à cinq en Algérie, l’ex-vedette du MCA a exprimé son inquiétude. «Je ne suis pas un novice en basket. Je lance un message au ministère de la Jeunesse et des Sports pour voir la discipline de très près. De mon côté, je serai disponible pour éclairer la tutelle.
«Actuellement, la mission d’entraîneur national par intérim est confiée à Ahmed Benyabou. Malgré le constat amer fait par Faïd, le tableau du basket national n’est pas totalement noir. «Plusieurs recommandations du collège technique ont été prises en considération par une ligue régionale. Les statistiques et la retransmission des matches importants sur internent vont booster notre sport préféré. Nous sommes en phase de reconstruction de notre basket. De tels facteurs sont essentiels pour accroître la cadence de la prospection des meilleurs joueurs, notamment les jeunes, pour alimenter les différentes sélections nationales » a-t-il conclu.
Adel K.