EN de Handball : Gherbi continue de prospecter

A un mois et demi du coup d’envoi des Jeux méditerranéens d’Oran, le sélectionneur national de handball, Rabah Gherbi, multiplie les déplacements pour repérer des éléments aptes à renforcer le sept national. Récemment, il était présent à la salle de Tichy pour assister aux matches des play-offs du championnat excellence.

Une occasion pour l’ex-star de Montpellier d’avoir une idée plus précise sur le niveau des meilleures équipes de la petite balle nationale. Après les deux lourdes déconvenues en amical face à l’Egypte (33-20 et 35-17), la sélection nationale est loin d’être prête pour l’événement méditerranéen. Nonobstant la présence des joueurs professionnels, dont les cadres de l’équipe nationale depuis des années, le visage affiché face aux Pharaons a suscité plusieurs interrogations, notamment par rapport à la forme physique de certains éléments issus du championnat national. Face à un tel constat, le doute s’est déjà installé à 45 jours du lever de rideau des joutes méditerranéennes.  Vu le niveau du handball dans le Bassin méditerranéen, les Verts doivent être irréprochables pour espérer figurer dans le carré d’as. En présence d’équipes huppées comme celles d’Espagne, de Serbie, de Croatie, de France, de Tunisie, d’Egypte, de Slovénie, du Portugal et du Monténégro, les coéquipiers du capitaine Messaoud Berkous doivent d’ici au 25 juin colmater les brèches sur les plans collectif et individuel.
En raison de plusieurs facteurs dont le temps, le successeur d’Alain Portes aura la lourde tâche de présenter une équipe compétitive capable d’éviter l’hécatombe à Oran. En matière de communication, les choses sont restées en stand by. Le coach national n’a toujours pas fait de déclarations aux médias, ni animé une conférence de presse. Durant les entraînements, aucun journaliste n’a été autorisé à couvrir ni à interviewer les membres du staff technique ou les joueurs. Un black-out qui prive les citoyens de leur droit à l’information. Pourtant, le manager des équipes nationales, Abdeslam Benmaghsoula, a souligné, à maintes reprises, qu’un boost sera donné à la communication concernant l’équipe nationale, soit avant le dernier stage qui s’est déroulé en Egypte. Mais il n’y a pas eu de suite.
Un silence radio qui laisse ainsi les accros de l’équipe nationale sur leur faim, notamment par rapport à la liste des joueurs convoqués,  le programme de chaque regroupement, dont les matches amicaux, le lieu et l’heure. En attendant de rouvrir les portes de l’équipe nationale aux médias dès le prochain stage, les Jeux méditerranéens seront le premier défi pour Gherbi. Ce dernier, dont le contrat expirera dans deux ans, devra également préparer ses capés pour le championnat d’Afrique qui se déroulera du 11 au 18 juillet en Egypte. Un autre challenge qui demandera aux Verts un second souffle et plus d’application dans le jeu pour arracher la qualification au Mondial 2023.                                                                                        
Adel K.