EN de Handball :  Le staff sera complété lors du prochain stage

Avec comme sélectionneur national Rabah Gherbi, l’équipe nationale senior hommes de handball n’a pas encore un staff complet. D’ici le prochain stage qui devrait être programmé durant la première quinzaine du mois en cours, le coach national compte renforcer son staff avec un adjoint et un entraineur des gardiens de but.

Si pour l’adjoint, un accord a été trouvé avec le chevronné Redouane Tchakrabi, la question de l’entraineur des gardiens n’a pas encore été tranchée. Vu les nécessités du haut niveau et les défis qui attendent le sept national, la présence d’un coach qui prendra en charge le travail spécifique de Ghedbane et ses coéquipiers est indispensable.
Selon une source proche du directoire, nous avons appris que plusieurs noms ont été évoqués pour occuper le poste. Outre l’ex-international Fayçal Hachemi, Kamel Mouici, Samir Hellal, Kamel Ouchia sont également pistés dans une longue liste. Le choix sera dévoilé ultérieurement par le successeur d’Alain Portes. Lors du premier stage, Gherbi a tenu à avoir un discours direct avec les joueurs, notamment les professionnels. Le message est très bien passé avec une ambiance bon enfant depuis le début jusqu’à la fin. Le satisfecit des joueurs a été exprimé par le gardien du Dinamo Bucarest Ghedbane, qui dans un poste sur les réseaux sociaux, a estimé que «le climat est propice pour donner le meilleur de soi-même»  A propos de la préparation, les Verts devront donner la réplique à plusieurs équipes avant le coup d’envoi des jeux méditerranéens d’Oran, dont le coup d’envoi sera donné le 25 juin. Selon la même source, un tournoi est entrain d’être finalisé et devrait se dérouler au Palais des sports d’Oran. Le nombre des équipes sera connu d’ici le début du mois de juin.
Un challenge qui permettra à Gherbi de situer le niveau réel de son équipe, après plus d’un an sans compétition officielle. Sur le plan africain, le changement du pays organisateur du championnat d’Afrique va éviter aux coéquipiers de Berkous de lourdes sanctions. Le forfait des Verts allait coûter au sept national une amende financière de 20.000 euros et d’être éliminé d’office de la prochaine édition qui allait avoir lieu en 2024 à Alger. Mais, la confédération africaine a décidé d’enlever l’organisation au Maroc et à l’Algérie. D’autres pays sont déjà en lice pour organiser les deux événements selon certaines indiscrétions, dont la Côte d’Ivoire, l’Egypte et la république Démocratique du Congo.
Adel K.