Energies renouvelables et l’environnement  : Premier camp de l’entrepreneuriat et des start-up à Batna

Le premier camp national de printemps de l’entrepreneuriat et des start-up dans les énergies renouvelables et l’environnement s’est ouvert, mardi, à l’Ecole nationale supérieure des énergies renouvelables, de l’environnement et du développement durable dans la commune de Fesdis dans la wilaya de Batna.

Pas moins de 25 clubs scientifiques représentant les Ecoles supérieures du pays participent à cette manifestation de deux jours organisée sous l’égide du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-ups.
La première journée de cette rencontre, qui regroupe des chercheurs et des spécialistes dans les énergies renouvelables et l’environnement, des hommes d’affaires et des start-up, a été marquée par la communication du chercheur algérien et expert en intelligence artificielle, Mourad Bouache, également directeur central au sein de la société Intel dans la Silicon Valley, aux Etats-Unis d’Amérique, et ancien ingénieur de programmation à Yahoo. Bouache a intitulé son intervention «De l’idée à la start-up» à travers laquelle il s’est adressé aux étudiants membres des clubs scientifiques présents au camp, leur prodiguant des conseils et des orientations pour réussir le parcours de création d’une start-up en se référant à son expérience dans la Silicon Valley.
Le même expert a déclaré accompagner depuis deux mois des étudiants de l’Ecole nationale supérieure des énergies renouvelables, de l’environnement et du développement durable par visioconférence depuis la Silicon Valley pour les initier à l’utilisation de l’intelligence artificielle dans des projets de leur domaine d’étude, susceptibles de servir l’économie nationale. «Ma présence aujourd’hui à cette manifestation scientifique vise à vous parler de la place de l’intelligence artificielle dans l’entrepreneuriat et à présenter des expériences de réussite de start-up dans la Silicon Valley», a affirmé ce chercheur, soulignant que les étudiants algériens possèdent de grandes compétences et ont besoin d’experts pour les initier aux nouvelles technologies et les aider à concrétiser leurs projets.
Cette manifestation, «première du genre à Batna», vise à préparer les étudiants à se lancer dans le domaine des affaires, de l’entrepreneuriat et de l’économie de la connaissance, a indiqué de son côté la directrice de l’Ecole nationale supérieure des énergies renouvelables, de l’environnement et du développement durable, le Pr Leïla Mokhnache. Ce camp national est une opportunité pour les jeunes chercheurs des Ecoles nationales supérieures et des universités du pays d’échanger leurs connaissances et tirer avantage des expériences des spécialistes dans ce domaine.
La rencontre comprend plusieurs interventions sur la valorisation des idées innovantes, les modalités de transformation de l’idée en projet et les étapes de création d’une micro-entreprise.