Energies renouvelables : Ziane reçoit une délégation de General Electric Energy

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Benattou Ziane, a reçu une délégation de l’entreprise américaine General Electric Energy LLC, conduite par le président de GE Algérie, Mehdi Ferdjioui, avec qui il a discuté de la coopération technique pour le développement de la filière éolienne. Lors de cette rencontre tenue mercredi dernier, Ziane a exposé, brièvement, les programmes d’activité de son secteur qui s’articulent autour de la stratégie nationale de la transition énergétique axée principalement sur le développement massif et la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, a indiqué un communiqué du ministère.
Pour sa part, Ferdjioui a présenté la vision de son groupe industriel en matière de solutions, d’études de développement et d’équipements dans la filière éolienne, a précisé la même source.
Il a ainsi présenté le projet de développement d’un parc éolien au niveau de la région de Djelfa, pouvant accueillir jusqu’à 2.000 MW, «en partenariat avec un opérateur national privé», a avancé le communiqué.
A cette occasion, les deux parties ont eu à «discuter de la coopération technique pour le développement et de la promotion de la filière éolienne, vu les grandes potentialités dont dispose l’Algérie en matière de potentiel éolien, de disponibilité de surface de terrain ainsi que de la disponibilité d’ouvrages électriques pour le raccordement et l’injection», selon le communiqué. Lors des discussions, «la programmation prochaine d’un brainstorming a également été évoquée afin de faire le point sur l’éolien en
Algérie, de s’enquérir davantage de l’évolution des technologies mondiales dans le domaine et de promouvoir une coopération Win-Win avec les pays détenteurs de ce type de technologie», a ajouté le document. Le ministère signale, par ailleurs, qu’«un mémorandum d’entente entre l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique dans le domaine des énergies renouvelables est en cours de finalisation».