Environnement-microentreprise : Accord de partenariat pour la valorisation des déchets

Un accord de partenariat a été signé, ce mardi, entre le ministère de l’Environnement et le ministère délégué auprès du Premier ministère chargé des microentreprises, pour accompagner les porteurs de projets dans le domaine de la valorisation des déchets. Cette convention a été ratifiée au siège de l’Agence nationale des déchets (And), à Alger.

Cette signature intervient en marge d’une journée d’information sur les mesures d’accompagnement des start-up œuvrant dans le domaine du recyclage et la valorisation des déchets. La ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, a indiqué lors de son allocution d’ouverture des travaux que son département œuvre à promouvoir l’investissement dans l’économie circulaire. «Cette démarche s’inscrit dans le cadre du programme du gouvernement appelant à s’orienter vers la création de ressources alternatives aux hydrocarbures, à travers l’exploitation des opportunités d’investissement dans le domaine de l’économie circulaire et de l’économie verte», a-t-elle précisé. Elle a ajouté que ses services ont pris à leur charge la concrétisation des objectifs de ce programme de promotion technique à travers l’encouragement et l’accompagnement des porteurs de projets dans ce créneau et contribuer à la relance de l’économie nationale. Moualfi n’a pas manqué d’appeler les jeunes à investir ce secteur d’activité «très prometteur et créateur de richesse». Elle assure que son département encourage les jeunes dans la création de microentreprises dans l’économie circulaire visant à insuffler une dynamique dans le recyclage des déchets ménagers qui, de source de pollution, peuvent être transférés en une véritable ressource exploitable dans la diversification des segments de l’économie nationale. «Le ministère de l’Environnement s’attelle à accompagner les jeunes porteurs de projets à travers une série de mesures qui consistent en la facilitation administrative, la levée d’entraves bureaucratiques et la création de zones d’activités pour les start-up œuvrant dans le secteur de l’environnement», a précisé Moualfi.
Lors de cette journée d’information, la ministre a assisté à un exposé sur le Système national d’information sur les déchets (Snid) relevant de l’AND. «Ce système performant est un outil d’aide à la prise de décision pour l’ensemble des acteurs impliqués dans la gestion des déchets et permet le ramassage d’une base de données brute exploitable sur un tableau de bord constitué de plusieurs indicateurs relatifs à la gestion des déchets», indique-t-on dans la présentation.
Au terme de cette rencontre, un accord de partenariat a été signé entre un représentant du parc technologique relevant du ministère délégué auprès du Premier ministère chargé des microentreprises et le directeur de l’Agence nationale des déchets pour accompagner les jeunes entrepreneurs dans la concrétisation de leur projets futurs.
Walid Souahi