ES Sétif : Velud ne viendra pas

Annoncé comme certain, le Français Hubert Velud ne drivera pas l’Entente sportive de Sétif. En effet, Velud, que nous avons joint, a déclaré «avoir été honnête avec les dirigeants de l’Entente en déclinant l’offre».

Pour lui, l’échéance  du quart de finale de la Champion’s league africaine étant très proche pour pouvoir la préparer correctement. «Je sais que je n’aurais pas suffisamment de temps pour bien préparer ce match face à l’ES Tunis. Ce n’est pas un challenge que je ne saurais relevé, mais on ne doit pas se voiler la face, venir avec une autre méthode et une autre mentalité que celles déjà en place n’est guère une tâche aisée», dira le Corse qui soutient n’avoir posé aucune condition financière quant à sa venue.
«Tout ce qui a été dit à ce sujet n’est que bêtise. Je connais la situation financière du club que je suis à chacune de ses sorties, comme je le fais avec la JSK et l’USMA, des équipes que je porte en moi. Mon souci est purement sportif.» Ainsi, Velud ne viendra pas cette année à l’ESS.
Djabou : «Nous avons retrouvé nos sensations»
Le temple olympique d’Alger renouera, ce vendredi, avec l’ambiance des grands rendez-vous, à l’occasion du quart de finale aller de la Ligue des champions africaine entre l’ES Sétif et l’Espérance de Tunis. Une empoignade que les gars d’Aïn Fouara vont aborder avec un moral au beau fixe, après le dernier succès en championnat arraché face au MCA. «Cette victoire face à une coriace équipe du Mouloudia, même si elle a été acquise dans la douleur, démontre que notre équipe a des ressources. Après notre mauvaise série de quatre défaites de suite, toutes compétitions confondues, ce qui n’est pas arrivé depuis plusieurs années, nous étions dans l’obligation de réagir. En tout cas, cela  a fait beaucoup de bien au mental en ce sens que nous allons préparer et aborder avec un moral d’acier ce fameux rendez-vous continental face à l’ES Tunis. Je peux vous dire que nous avons chassé le doute qui s’était installé au sein de l’équipe. Désormais, nous avons retrouvé nos sensations», a déclaré Abdelmoumen Djabou à l’issue du choc de la 25e journée remportée mardi soir à Sètif contre le doyen des clubs algériens.
Même si à première vue, la tâche s’annonce des plus compliquées face au quadruple champion d’Afrique, le meneur de jeu ententiste estime que son équipe a les moyens de franchir cet écueil tunisien. «Il va falloir s’attendre à un passionnant derby maghrébin, âprement disputé entre deux équipes pratiquant le même style de jeu. C’est vrai que sur le papier, c’est l’Esperance qui est favorite, mais à ce stade de la compétition, nous ne craignons personne. Il ne faut pas oublier que l’ESS demeure un grand d’Afrique avec un passé glorieux et des traditions dans cette épreuve avec deux consécrations», a-t-il indiqué. Et de poursuivre : «Cela dit, nous tâcherons de réaliser un bon résultat qui nous permettra de prendre une option pour la qualification dès ce vendredi. Je reste persuadé que si nous parvenons à jouer sur notre véritable valeur, nous aurons notre mot à dire dans cette épreuve.»
Dejan Arsov arrive
Pour cela, la bande à Reda Bendris dont ce sera la dernière à la barre technique des Noir et Blanc après l’arrivée de l’entraîneur serbe, Dejan Arsov, devra sortir le grand jeu en essayant de marquer au moins un but, tout en  préservant sa cage inviolée. «Il est clair que si  nous aspirons à prendre une bonne option pour la qualification avant la manche retour, il faudra surtout éviter d’encaisser et essayer d’en marquer un ou deux buts», dira encore l’ancien chouchou des Verts. Pour ce rendez-vous continental, le staff technique de la formation des Hauts-Plateaux va pouvoir compter sur un groupe au grand complet, tout comme son adversaire qui a finalement récupéré le duo Ghailene Chaâlali – Abdelkader Bedrane,  sorti sur blessure lors du dernier match de championnat remporté face à l’US Tataouine (3-0). A noter que cette rencontre sera dirigée par l’expérimenté referee sud-africain, Victor Miguel de Freitas Gomes, lequel sera assisté de son compatriote, Zakhele Thusi Granville Siwela, et du Lesothien, Souri Phatsoane.
Rachid Hammoutène et Mehdi Ferrani