Espace échange de livres : Une belle occasion

Dressé face à l’entrée principale du pavillon central de la Safex, un chapiteau surmonté d’une inscription «Espace échange de livres» attire la curiosité des visiteurs du Sila 2022.

A l’intérieur, une longue table est au milieu sur laquelle sont déposés des dizaines de livres, toutes disciplines confondues. Interrogée sur l’utilité de ce stand, Ahlam, réceptionniste et membre du comité d’organisation du Salon, a indiqué que «c’est la nouveauté de l’édition de cette année». «Le commissariat du Sila a pris cette initiative, avec l’appui de la ministre de la Culture et des Arts, pour permettre aux lecteurs de découvrir d’autres ouvrages sans pour autant payer le prix fort», fait-elle savoir.
Concernant le premier lot d’où est partie l’opération d’échange, notre interlocutrice affirmé que «c’était un don d’un lecteur composé de 10 titres. Au deuxième jour du Sila, nous sommes à 40 livres, une preuve tangible du succès de l’initiative», se félicite-t-elle.
Tout au autour du stand, des jeunes étudiants, lycéens et autres lecteurs farfouillent à la recherche du «livre qui fera leur bonheur».
Questionné sur le genre de livres qu’il cherche, un étudiant en littérature et culture arabes, spécialité auteurs algériens, confie vouloir lire «Les Noces du mulet» de Tahar Ouatar. «Quand j’ai découvert cet espace, à mon  retour à la maison, j’ai pris les livres que j’ai déjà lus pour les échanger, mais je n’ai pas trouvé ce que je recherchais», dit-il, déçu.
Toutefois, au rythme avec lequel les visiteurs échangent leurs livres, l’amoureux des écrits de Tahar Ouettar tombera sûrement sur son livre tant désiré.
K. Dehiles