Exportations algériennes de services : Plus de 3 milliards de dollars en 2020

Les exportations algériennes de services ont  dépassé trois (3) milliards de dollars en 2020, a indiqué mardi à Alger le directeur général par intérim en charge de la gestion de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), Abdelatif El-Houari.

Lors d’une conférence sur la promotion des exportations, organisée dans le cadre d’une exposition sur les services à l’exportation, M. El-Houari a plaidé pour le développement de cette branche au fort potentiel de croissance et à même de contribuer à la diversification des sources de  revenus de l’économie nationale. Les exportations de services représentent environ 75% du PIB dans de nombreux pays développés, tandis que ce taux est d’environ 50% dans de nombreuses économies émergentes et en développement, a-t-il relevé.
Concernant l’objectif de l’exposition sur les services à l’exportation, le responsable a précisé qu' »elle vise à faire connaître les services  algériens destinés aux exportateurs dans plusieurs secteurs économiques, notamment l’agriculture, les industries agroalimentaires et  pharmaceutiques, l’énergie, l’artisanat et la pêche ». M. El-Houari a, par ailleurs, fait savoir que la plateforme digitale des exportateurs algériens, créée par Algex, « comprend actuellement 100  entreprises économiques productives », faisant état de 250 nouvelles demandes d’adhésion.
Lors de cette conférence, les intervenants ont évoqué les principaux défis auxquels font face les entreprises algériennes dès leur accès aux marchés africains, soulignant la nécessité d’obtenir des données sur ces marchés et de mener des recherches minutieuses pour prendre les décisions adéquates. Ils ont également insisté sur l’importance d’effectuer des visites sur terrain dans les pays concernés et de réunir les moyens nécessaires pour prendre part aux salons et foires internationales qui y sont organisés. Les intervenants ont appelé également à l’utilisation optimale des normes élaborées par l’Institut Algérien de Normalisation (IANOR) pour relever  leur capacité concurrentielle. L’Algérie dispose de 10744 normes, dont 1094 normes fondamentales, 2060 en chimie et pétrochimie, 1608 en agroalimentaire, 1569 en électronique, 2232  en mines et mécanique, 1123 en matériaux de construction et 1058 en santé, sécurité et environnement, selon les chiffres avancées lors de cette conférence. En 2021, 339 nouvelles normes ont été élaborées, 283 ont été revues et 65 autres annulées, au cours de 219 réunions de la commission technique.