Face aux applications de transport : Le taxieurs crient au scandale

Un certain nombre de chauffeurs de taxi sont contrariés en raison des nouvelles applications spécifiques au transport. En effet, depuis quelques temps, les clients ne sont plus contraints d’attendre un taxi à l’extérieur ou bien dans les stations.

Il suffit d’un simple téléchargement sur leur mobile et le tour est joué. Désormais, ils peuvent louer les services d’un taxi VTC (voiture de transport avec chauffeur) à distance, et attendre tranquillement bien au chaud, ou bien dans l’endroit indiqué préalablement. Pour les chauffeurs de taxi « standard », cette nouvelle technologie menace leur gagne-pain, ils se disent « aller vers une véritable faillite ». Pour certains d’entre eux, ces applications sont à l’origine de leur chômage en raison de la rude concurrence. De leur côté, les clients saluent cette pratique et se félicitent de la rapidité, des commodités et de l’impact de ces application sur leur vie quotidienne. Face à cette situation, certains chauffeurs de taxi réguliers menacent de grève pour diverses raisons, dont la principale, est liée aux applications de taxis privés, qui se sont propagés dans les différentes wilayas du pays, et particulièrement la capitale, qui compte plus de 4 applications qui activent et qui leur font de l’ombre. Ces applications, sont joignables par un seul clic sur le smartphone pour rechercher une voiture à n’importe quel lieu où se trouve le client, et fournissent d’avance le montant, le trajet et l’heure de la course, donnant ainsi la possibilité au client d’accepter ou de refuser. Raison pour laquelle, les chauffeurs de taxi appellent le ministère des Transports à intervenir pour faire face à cette situation à l’origine de la stagnation de leur revenus, et recommandent la réorganisation de la profession en fonction des nouveaux marchés, et trouver des solutions au phénomène de concurrence par les taxis actifs selon les applications électroniques.
De leur côté, les propriétaires d’applications de service de taxi ont déclaré que leur travail est légal et offre un confort total au client. Pour eux, le travail répond aux normes internationales, et donne au client le choix sur des points biens précis, tout en lui assurant une protection totale, même en cas où un problème survient avec le chauffeur. En effet, le client, dans ce cas là, peut déposer plainte puisque le nom, le prénom et même la photo du chauffeur sont affichés et dument précisés sur l’application. Tout ce qu’il y a de rassurant. Mieux encore, certains clients qui font appel au taxi par le biais des applications, révèlent que les prix du transport sont raisonnable relativement à ceux affichés par les taxis « classique ». A noter aussi, que la majorité des chauffeurs qui travaillent pour ces boites privées, sont jeunes et utilisent leurs propres véhicules, avec lesquels ils assurent le service, en échange d’un pourcentage sur les recettes.
Rym Harhoura