Factions palestiniennes : Appels à l’unité en prévision du sommet arabe d’Alger

Les représentants de factions palestiniennes en Algérie et du Comité populaire algérien de soutien au peuple palestinien ont lancé, ce mercredi, un appel à l’unité des rangs avant le sommet arabe prévu, en mars prochain, à Alger.

Lors de la célébration de la Journée du martyr palestinien, organisée par l’association «Machaâl Echahid» au forum du quotidien El Moudjahid, en présence du conseiller du président de la République Nazih Benramdane, le représentant de l’ambassade de Palestine à Alger, Haïthem Amaïri, a affirmé que «le moment est venu pour unifier les efforts et relever le défi de bâtir un Etat avec El Qods comme capitale, et permettre le retour des réfugiés». «Ce moment est symbolisé, a-t-il ajouté, par l’initiative du président algérien de réunir les factions palestiniennes».
Selon lui, l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), à sa tête le mouvement Fatah, et les autres factions sont prêtes à participer à la rencontre pour parler d’une seule voix lors du sommet.
Le conseiller de l’ambassade de Palestine a lu une lettre de la présidente de la Fondation d’aide aux familles des martyrs et des blessés adressée aux participants à la rencontre et à l’Etat et au peuple algériens qui «appuient la cause palestinienne au moment où certains frères arabes se pressent de normaliser les relations avec l’occupant sioniste». Pour la veuve du dirigeant palestinien Abou Jihad, assassiné en 1988 à Tunis, «la journée du chahid palestinien est une promesse et un serment à ceux qui se sont sacrifiés».
Le représentant du mouvement Hamas, Mohamed Othmane, s’est également réjoui de la rencontre organisée en Algérie, symbole de la lutte des peuples pour arracher leurs droits. Il a, en outre, salué la position de notre pays. «L’Algérie est devenue un pays de confrontation directe avec l’entité sioniste au même titre que la Palestine», a-t-il dit, en recommandant l’unité avant le sommet d’Alger qualifié de celui de la Palestine.
Le représentant du Front populaire pour la libération de la Palestine, Mohamed Hamani, a mis l’accent sur l’union qui aboutira à une participation fructueuse lors du sommet. «Le président Tebboune  poursuit le parcours de l’ancien président Boumediène», a-t-il lancé.
L’historien Lahcen Zeghidi, représentant du Comité populaire algérien de soutien au peuple palestinien, a souligné que l’Algérie soutient la Palestine depuis «la maudite promesse de Lord Balfour en 1917». Quant à l’unité palestinienne, il a fait remarquer que le martyr ne se sacrifie pas pour sa faction, mais pour sa patrie. Le moudjahid Mohamed-Tahar Abdessalem, compagnon de Yasser Arafat et fervent défenseur de l’unité des Palestiniens, a estimé que «la libération de l’Algérie reste inachevée tant que la Palestine est occupée».
Enfin, les participants au forum ont salué le prisonnier palestinien Hicham Abou Hawash qui a mis fin, mardi, à 141 jours de grève de la faim suite à un accord pour sa libération à la fin février. Ils ont souhaité aussi la libération de tous les prisonniers palestiniens.
Samira Chami