FAF : Amara reporte son départ !

Coup de théâtre à la Fédération algérienne de football (FAF). Alors qu’il devait remettre le flambeau à Mohamed Maouche, vice-président de la FAF et membre du bureau fédéral, désigné pour gérer provisoirement les affaires de la Fédération, lors de la cérémonie de passation de consignes prévue dimanche au siège de la FAF, Charaf-Eddine Amara s’est finalement rétracté.

Même s’il insiste pour partir, le président démissionnaire a affirmé reporter son départ jusqu’à la tenue d’une assemblée générale extraordinaire au cours de laquelle il présentera ses bilans moral et financier et convoquera dans la foulée une assemblée générale élective. Une manière pour Amara de forcer les membres de son Bureau fédéral à démissionner, eux qui avaient, faut-il le rappeler, refusé catégoriquement cette idée, soulignant n’avoir jamais été associés à la gestion de l’équipe nationale.
L’ex-ministre de la Jeunesse et des Sports et ex-international, Mouldi Aïssaoui, avait d’ailleurs, précisé qu’en sa qualité d’ancien ministre, il ne pouvait démissionner. Conformément aux statuts de la FAF et au décret exécutif 14- 330, les membres du BF avaient désigné Mohamed Maouche (86 ans), vice-président de la FAF, pour assurer l’intérim jusqu’à la tenue de l’AG élective qui ne saurait dépasser statutairement les soixante jours. Affaire à suivre …
Mehdi F.