FAF : Oumaâmar démissionne, le BF dissous !

Les démissions se succèdent au sein du Bureau fédéral de la Fédération algérienne de football (FAF), ces derniers jours.

Après Amar Bahloul, président de la Ligue régionale d’Annaba, Yacine Benhamza, président de la Ligue régionale de Saïda, Djillali Touil, président de la Ligue régionale de Chlef, Rachid Oukali, président de la Ligue d’Alger, et Rachid Gasmi, membre du Bureau fédéral, dimanche, c’était au tour de Larbi Oumaâmar de renoncer à son siège au sein de l’instance fédérale car il tombait sous les coups du décret ministériel interdisant le cumul de fonctions électives. Tout comme les autres membres cités plus haut, Larbi Oumaâmar devait faire le choix de rester au sein de la Ligue régionale d’Oran, qu’il préside, ou démissionner du BF. Il porte ainsi le nombre de démissionnaires à sept sachant que Mouldi Aïssaoui est suspendu à titre conservatoire pour non-respect de l’obligation de réserve.
Pour rappel, la décision de suspendre l’ancien ministre des sports et Amar Bahloul a été prise par le président de la FAF, Charaf-Eddine Amara en vertu des prérogatives qui lui sont conférées, notamment l’article 39.2 des statuts de la Fédération. Ladite suspension provisoire a pour conséquence d’interdire toute déclaration sur une quelconque question concernant le fonctionnement et les décisions, passées ou à venir, de la FAF est motivée par un constat d’atteintes répétées à l’obligation de réserve imposée par les statuts de l’instance fédérale et pesant sur chacun des membres du BF.
Désormais, il ne reste plus que quatre membres, soit moins que les 50% qui permettent au BF de continuer d’exercer.
Il s’agit de Mohamed Maouche (président de la commission juridique),Bachir Mansouri (président de la commission développement des infrastructures), Nassiba Laghouati (présidente de la commission du football féminin), et Hakim Medane (président de la commission futsal, beach-soccer et e-football). Ce dernier vient d’ailleurs, d’être désigné comme représentant de la FAF et coordinateur des Jeux Méditerranéens Oran-2022 après le limogeage d’Abdelkrim Benaouda. Avec la majorité de ses membres démissionnaires, cette structure exécutive de la Fédération algérienne de football est quasiment dissoute, conformément aux statuts.
Par conséquent, le patron de l’instance fédérale, Charaf-Eddine Amara ne peut plus prendre de décisions, et c’est désormais son secrétaire général, Mounir Debichi, qui aura à gérer les affaires courantes de la Fédération en attendant la tenue de l’assemblée générale élective et l’élection d’un nouveau bureau et donc d’un nouveau président.
Mehdi F.