FAHB :  L’AG élective reportée à une date ultérieure

Coup de théâtre. L’assemblée générale élective de la Fédération de handball, prévue ce mardi à 11h au siège du Comité olympique algérien, a été finalement reportée à une date ultérieure, comme a annoncé par la cellule de communication.

Même si le motif du report n’a pas été dévoilé, nous avons appris que la Fédération internationale a envoyé un fax pour demander ne pas tenir les élections. Un report a été demandé pour organiser dans les délais réglementaires l’AGE pour élire un nouveau président et son bureau. Pour accélérer la procédure, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrezak Sebgag, avait donné ses orientations au directoire pour organiser avant le 31 mai l’assemblée générale extraordinaire et préparer les élections. Mais l’IHF est intervenue pour imposer son veto en tant que instance suprême de la petite balle mondiale. Un blocage qui va obliger la tutelle à réintégrer le directoire pour réorganiser une assemblée générale élective dans 45 à 60 jours, comme le stipule le règlement. D’ici là, la petite balle nationale va, une fois de plus, continuer dans le provisoire. Une telle étape va durer dix mois depuis la suspension à titre conservatoire de l’ex-président Habib Labane. Malgré cette situation d’incertitude, les équipes nationales seniors hommes continuent, même tardivement, à préparer les échéances futures, dont les Jeux méditerranéens d’Oran.
Une compétition, dont le tirage au sort a été effectué dans la soirée de lundi, à Oran. Le sept national hommes figurera dans le groupe B en compagnie de  l’Espagne, la Turquie, la Macédoine et la Grèce. Une poule qui s’annonce difficile pour les Verts en présence de deux favoris pour le podium, l’Espagne et la Macédoine en l’occurrence, ainsi que deux équipes novices, mais en perpétuelle progression, à savoir la Turquie et la Grèce. En stage à Alger jusqu’au 22 juin, l’équipe nationale, drivée par Rabah Gherbi, ponctuera sa préparation probablement en Slovénie, avec un tournoi international, avant de rentrer directement à Oran. Lors de sa première intervention médiatique à Aïn Benian depuis sa nomination, Gherbi avait souligné que «l’objectif principal était de qualifier le sept national au Mondial 2023». Pour ce qui est des filles, la sélection nationale figurera dans le groupe A en compagnie de la Tunisie, la Croatie et l’Espagne. Après trois ans d’hibernation, l’équipe nationale a été recomposée depuis deux mois avec comme entraîneur Rabah Graiche. Ce dernier n’a eu que deux matches amicaux à Alger face à deux clubs, à savoir le MCA et le HBC El Biar. Actuellement, l’équipe est en stage à Alger en présence seulement des joueuses issues du championnat national. Celles qui évoluent en Europe, principalement en France, rejoindront les rangs de la sélection lors de la prochaine fenêtre IHF avant le coup d’envoi des Jeux. Toutefois, le groupe dans lequel vont évoluer les coéquipières de la gardienne Abdelhafid est nettement plus difficile par rapport au second. Avec comme objectif principal de préparer le championnat d’Afrique 2022 et tenter de se qualifier au Mondial 2023 en décembre au Danemark, en Norvège et en Suède, la sélection dames aura du chemin à faire pour avoir du rythme et des matches amicaux de haut niveau.
Adel K.