Fatma Zohra Zerouati : «Les prochaines élections vont renforcer la présence de la femme»

La présidente du parti TAJ a affirmé, ce samedi à Alger, que la tenue, le 12 juin prochain, des élections législatives sera l’occasion pour la femme algérienne de renfoncer sa présence dans la vie politique.

Lors d’une rencontre qui a regroupé les femmes militantes de son parti, au Palais des expositions (Safex)  Fatma Zohra Zerouati a indiqué que le prochain rendez-vous électoral sera un tournant décisif pour l’avenir du pays. Selon elle, le temps est venu pour en finir avec la représentativité symbolique de la femme au sein des partis politiques, des Assemblées élues, et toutes les institutions. «On est conscients que le chemin est encore long, mais l’occasion est venue avec le programme du président de la République de relever le défi et de participer au processus de changement en cours», a-t-elle dit.
Pour elle, le prochain scrutin est l’occasion d’aller vers la construction d’un Etat fort basé sur une vraie démocratie permettant la fin de la crise.  «La femme est dans l’obligation d’assumer ses responsabilités envers la patrie comme cela été démontré dans sa participation à la libération du pays du joug colonial», a-t-elle soutenu.
Zerouati a estimé que les femmes ne doivent pas attendre l’«aumône», puisque 65% d’entre elles sont détentrices d’un diplôme universitaire, un acquis «qu’il faut valoriser en brisant toutes les entraves». La présidente de TAJ a jugé qu’il est temps d’en finir avec les pensées archaïques limitant le rôle de la femme à des petits postes en comparaison avec son collègue  masculin. «L’Algérie a besoin de toute ses forces, pour cela nous avons besoin d’un regard positif du rôle de la femme dans la vie politique afin de passer vers une vraie démocratie», a-t-il ajouté. Au cours de son discours, elle  a reconnu que la condition de la femme algérienne a sensiblement évolué au cours de ces  dernières années en ce qui concerne surtout sa participation dans la vie politique.
Samira Belabed