Fayez Abu Aita, ambassadeur de l’Etat de Palestine à Alger : “Le Sommet arabe sera le plus grand événement international en faveur de la cause palestinienne »

L’ambassadeur de l’Etat de Palestine à Alger,  Fayez Abu Aita, a affirmé, ce jeudi, que le Sommet arabe d’Alger « constituera le plus grand évènement politique international en faveur de la cause palestinienne », exprimant sa conviction quant à la capacité de l’Algérie,  sous la direction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune,  d’unifier les factions palestiniennes et de conjuguer les efforts des pays arabes pour relever les défis auxquels fait face la nation  arabo-musulmane ».

Invité du Forum El Moudjahid, M. Abu Aita a fait savoir que le Sommet arabe, prévu à Alger début novembre, sera « exceptionnel » sur tous les plans, compte tenu des préparatifs remarquables reflétant « l’attachement profond de l’Algérie » à prendre en charge toutes les questions arabes et à relever tous les défis qui menacent l’unité de ses rangs. Selon le diplomate palestinien, le Sommet d’Alger « sera le plus grand évènement politique international en faveur de la question palestinienne », formant le souhait que « les conclusions de ce sommet soient exceptionnelles en ce qui concerne l’unification des factions palestiniennes et la  convergence de la position arabe vis-à-vis de la cause palestinienne ».
« Nous aspirons à ce que l’Initiative arabe de paix figure parmi les conclusions du Sommet d’Alger », a-t-il poursuivi, soulignant qu’en cas de respect de cette initiative, « il sera procédé à la criminalisation de la normalisation jusqu’à la fin de l’occupation sioniste et l’établissement de l’Etat palestinien avec Al-Qods pour capitale ». M. Abu Aita a salué, dans ce sens, les positions audacieuses de l’Algérie vis-à-vis de la cause palestinienne, notamment lors de la dernière session de l’AG des Nations unies et son soutien à la demande soumise par la Palestine pour qu’elle obtienne la qualité d’Etat membre à part entière des Nations unies.
Les positions « singulières » de l’Algérie en faveur des causes justes s’inscrivent dans le cadre de la légalité internationale et contribuent grandement à la réalisation de la paix et de la sécurité internationales, a-t-il soutenu.
Le peuple palestinien, toutes obédiences confondues, considère hautement les positions honorables des hauts responsables algériens en de pareilles circonstances, a indiqué le diplomate pour lequel ces positions « sont à la hauteur de la grandeur de l’Algérie, de son histoire mais également de sa Révolution érigée en modèle pour de nombreuses révolutions dans le monde ».
Evoquant la prochaine réunion consacrée aux factions palestiniennes, il a souhaité que ces dernières « parviennent à un consensus autour de la feuille de route à adopter à même de mettre fin à la division et à cette situation  exceptionnelle qui n’a profité qu’au colonisateur sioniste ». Au total, 13 factions activant sous la bannière de l’Organisation de  libération palestinienne (OLP), en tête desquelles Fatah, ainsi que les mouvements Hamas et le Djihad Islamique prendront part à la réunion prévu en octobre, a-t-il précisé.
L’ambassadeur a, enfin, appelé les pays arabes à s’imprégner du modèle de l’Algérie dans son soutien en faveur de la question palestinienne, ajoutant que « l’Algérie accomplit un rôle grandiose et évoque la cause palestinienne à chacune de ses participations à l’international. Elle a réussi, sous la direction du Président Abdelmadjid Tebboune, à la faire remonter à la surface après que certains pays ont voulu la noyer pour le compte de l’entité sioniste ».