Formation des P/APC : La 2e phase sera lancée la semaine prochaine

La deuxième phase du cycle de formation des  présidents des Assemblées populaires communales (APC) débutera la semaine  prochaine, a fait savoir, ce mercredi à Alger, le directeur de la formation au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Bennaadja Noureddine.

Programmée par le ministère de l’Intérieur dans le cadre de l’accompagnement « des présidents d’APC pour exercer convenablement leurs missions, la deuxième phase de ce programme de formation débutera la semaine prochaine et s’étalera jusqu’au 16 juin prochain », a précisé M.  Bennaadja à l’APS.
Neuf (9) axes et modules ayant trait aux missions du P/APC ont été abordés lors de la première phase, entre autres, « finances locales, marchés publics, développement local, les contentieux, gestion des ressources  humaines, gestion des risques, l’état civil et la circulation des personnes », a poursuivi le même responsable. Concernant l’effectif mobilisé à cette formation, M. Bennaadja a fait état de 195 cadres relevant des administrations centrale et locale du ministère  de l’Intérieur affectés à l’opération.
« Les encadreurs ont été sélectionnés en fonction de leurs missions liées directement à la gestion des collectivités locales notamment qu’ils possèdent une expérience avérée en termes des préoccupations des P/APC », a  expliqué M. Bennaadja. Et de rappeler que la première phase de cette formation avait débuté le 6 mars dernier avant qu’elle ne s’arrête avec l’approche du mois sacré permettant ainsi aux élus locaux de mieux se concentrer sur leurs missions.
La 3e phase en septembre prochain
« Le lancement de la troisième phase de ce programme est prévu en septembre prochain en collaboration avec plusieurs départements ministériels », a fait savoir le responsable. Il a indiqué que le président d’APC est chargé de missions transversales qui « dépassent » parfois les prérogatives du ministère de l’Intérieur et  « interférent » avec d’autres secteurs ministériels comme l’environnement, la santé, le commerce, la solidarité et autres.
« Le contact avec 11 secteurs ministériels est en cours actuellement pour organiser des sessions de formation thématiques et élaborer un contenu pédagogique en adéquation avec la démarche de renforcement des connaissances du président de l’APC et arrêter de nouveaux critères pour la  session de septembre », a-t-il ajouté.
Ce programme de formation coïncidant avec l’actualisation de plusieurs textes juridiques traitant et régissant la gestion des ressources  financières et humaines au niveau local, aussi bien que de la Constitution de 2020, comprendra, en première étape, 1541 présidents d’APC et aura lieu au niveau des sièges des wilayas.
Les programmes de formation tracés au profit des présidents des APC visent à améliorer la performance des gestionnaires locaux pour mieux prendre en charge les exigences des citoyens ayant trait au développement local et à leur permettre de s’enquérir de tous les mécanismes nécessaires et les cadres juridiques devant faciliter leur tâche dans la gestion des collectivités locales.